Le monde de l'entreprise avant tout

Catégorie : Entreprise Page 2 of 18

Quelles procédures envisager après une cessation de paiement ?

En tant que chef d’entreprise, vous savez très certainement que la vie de votre société est jalonnée d’embûches, et peut vous mener à des difficultés d’ordre financier plus ou moins importantes. Justement, vous êtes actuellement dans une mauvaise passe, et envisagez des mesures radicales pour remettre à flot votre entreprise. Dans cet article, nous allons vous présenter une procédure obligatoire pour les sociétés en cessation de paiements : le dépôt de bilan. Nous nous intéresserons également aux conséquences possibles de cette démarche : le redressement ou la liquidation judiciaire.

Cessation de paiements : en savoir plus sur le dépôt de bilan

La déclaration de cessation de paiements, aussi appelée dépôt de bilan, est une procédure obligatoire pour toutes les entreprises en difficulté. En effet, elle doit avoir lieu dans les 45 jours après la cessation de paiements effective. Pour effectuer cette déclaration, le chef d’entreprise ou son représentant se rendra au greffe du tribunal dont il dépend (tribunal de commerce ou de grande instance). Le dépôt de bilan doit être accompagné d’une pièce d’identité de l’entrepreneur ou de son représentant, ainsi que d’un extrait Kbis.

Dans les 15 jours suivants le dépôt de bilan, le tribunal convoque le chef d’entreprise, afin de faire le point sur la situation de la société. Suite à cette audience, et en fonction du degré de gravité des difficultés de l’entreprise, l’une des deux procédures suivantes sera ouverte : le redressement ou la liquidation judiciaire.

Après le dépôt de bilan : le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire a pour objectif de mettre au point un plan de redressement pour l’entreprise. Néanmoins, pour que celui-ci puisse être étudié, la société doit être en mesure de survivre à ses difficultés. Au cours de cette procédure collective, un contrôle judiciaire sera mis en place. La société peut poursuivre son activité. Les créanciers seront remboursés et les emplois maintenus. Pour en savoir un peu plus, nous vous invitons à lire la procédure ici. À l’issue du redressement judiciaire, si aucun plan n’a pu être mis en place pour sauver l’entreprise, c’est la liquidation judiciaire qui doit être envisagée.

Après le dépôt de bilan : la liquidation judiciaire

Lorsqu’aucune solution n’a pu être trouvée pour sauver l’entreprise et que le redressement s’avère impossible, l’entreprise doit alors cesser son activité. Deux types de liquidations judiciaires peuvent être envisagés. La clôture pour extinction du passif, qui est mise en place lorsque tous les créanciers de l’entreprise ont été remboursés, et la clôture pour insuffisance d’actifs, lorsque les créanciers n’ont pas été payés.

Entreprises en difficulté : comment se faire accompagner ?

Lorsque votre entreprise rencontre des difficultés financières, sachez que vous n’êtes pas seul pour les affronter. En effet, des cabinets spécialisés dans le conseil pour les sociétés existent et vous proposent un accompagnement optimal, afin d’envisager la procédure collective la plus appropriée.

La transformation digitale en entreprise

Pour tout ce qui touche à la production, la gestion et la vente, les entreprises font appel aux technologies numériques. Il s’agit de la transformation digitale.

Je vous propose d’en savoir plus.

L’objectif de la transformation digitale

Au sein d’une entreprise, la transformation digitale cible l’optimisation des performances via l’apport de la nouvelle technologie. En fait, il s’agit de recourir aux solutions numériques à la fois physique ou virtuel afin de favoriser le développement.

Il s’agit de mettre en place un concept afin de rester au fait d’une évolution en phase avec les outils du numérique. Les divers usages englobent l’utilisation des appareils informatiques, la mise en œuvre d’un système informatique performant, le recours au digital marketing.

Il ne faut pas omettre l’usage des logiciels de type ERP et PGI, les applications CMS. Il faut également compter sur la prise en main de l’écosystème numérique ou la dématérialisation des divers services.

Pour plus de détails, lisez cet article.

Les attitudes à assimiler pour les entreprises

Cela passe par une réorganisation totale de la structure d’une entité. Il faut veiller à intégrer des process inédits, notamment en matière de chaîne de production.

L’entreprise peut inclure de nouveaux logiciels orientés transformation digitale. Des postes dédiées sont nécessaires avec la formation des salariés.

Par ailleurs, les données procurées par le Big Data doivent être mises à contribution. L’innovation doit cibler les besoins des consommateurs qui disposent de solutions numériques de grande performance.

Cela peut intégrer les appareils mobiles, la connexion rapide, la domotique, les moyens de paiement électronique, etc. Les outils numériques doivent considérer le logiciel de planification, les logiciels de relation client, les logiciels de gestion de ressources humaines, les solutions collaboratives, etc.

Les canaux de communication de la transformation digitale

Il s’agit essentiellement du web, des réseaux sociaux, des réseaux professionnels, des médias en ligne entre autres. Ce positionnement doit s’appuyer sur le SEO ou référencement naturel, le content marketing, le SMO ainsi que l’inbound marketing.

Ces composantes sont essentielles surtout si l’entreprise fait appel à un site web de type vitrine ou e-commerce. En outre, les canaux de communication optimisent la transmission des messages et la promotion des prestations avec un ciblage précis de l’audience.

Il ne faut pas omettre l’analyse du trafic et du comportement des visiteurs du site web pour en savoir davantage sur les clients et les prospects à convertir. Pour disposer d’un outil essentiel de la transformation digitale, il ne faut pas négliger l’apport proposé par le lean management.

Le lean management et ses particularités

En termes de transformation digitale, le lean management implique plusieurs opportunités. En effet, le lean management permet aux entreprises d’optimiser le développement de potentiel des collaborateurs.

Ce type de dispositif vise le développement de produits beaucoup plus performants, attractifs et de meilleur qualité. Afin d’atteindre ces objectifs, l’entreprise doit mettre de côté son modèle de management actuel, devenu obsolète.

Le lean management permet de procurer aux collaborateurs des outils et plusieurs processus. Ensuite, l’entreprise œuvre pour une mise en place bien adaptée afin de faciliter les chaînes de production.

En fait, le lean management revient à développer davantage la créativité afin de la stimuler au maximum. Dans toute démarche de transformation digitale, le lean management constitue une approche dédiée pour le développement des « smart creatives ».

Pour plus de renseignements sur le lean management, cliquez sur ce lien. Ce dispositif est un véritable levier pour une culture de performance de l’expérience client à tous les stades de l’entreprise.

La transformation digitale via le lean management est une option de réflexion sur le management des organisations et l’évolution concernant la mission des managers.

Etalonner les outils de mesures

La précision est au cœur de nombreux métiers et, si les professionnels de tous horizons n’ont pas toujours eu à leur disposition, au fil des époques, du matériel suffisamment juste en matière de mesures, aujourd’hui ils peuvent compter sur des appareils de plus en plus sophistiqués, qu’il s’agisse de contrôler une masse, une vitesse, un parcours, une distance, un taux d’humidité ou encore une température. Le développement des technologies numériques n’est pas étranger à cela. Grâce à elles, on ne subit pas les soucis que l’on pouvait rencontrer avec des appareils entièrement mécaniques, qui se grippaient, s’oxydaient, se coinçaient…

Un bon étalonnage est nécessaire

Les entreprises du secteur agroalimentaire, en particulier, mais aussi toutes celles qui travaillent avec des matières sensibles au froid ou à la chaleur ont besoin de pouvoir contrôler les températures de façon précise. Il leur est donc nécessaire d’utiliser des outils fiables pour ce faire. Ces derniers ont donc besoin de passer l’étape de l’étalonnage afin de fonctionner parfaitement. L’étalonnage d’une sonde de température doit pour autant être réalisé selon certaines normes, qui assurent que l’entreprise qui s’en charge est dans la conformité. Le Comité français d’accréditation – COFRAC – délivre aux professionnels, en particulier ceux qui sont en charge de l’étalonnage des sondes de température, des certificats prouvant qu’ils le sont bel et bien.

Les normes au niveau international

L’Organisation internationale de normalisation – tout le monde connaît les normes ISO – délivre de longue date des certificats aux professionnels qui choisissent d’inscrire leurs activités dans le respect de certaines normes. Ils peuvent ensuite bien entendu s’en revendiquer et faire valoir que si on leur confie une prestation, celle-ci sera réalisée en fonction de ces règles. En tant que commanditaire ou que client, on saura donc que l’on pourra compter sur une certaine qualité de fabrication ou de mise en œuvre de compétences technique ou technologiques précises.

Micro-entreprise : un logiciel de facturation pour vous simplifier la vie

Le gros avantage de la micro-entreprise, c’est que la comptabilité reste simplifiée. Pour autant, c’est à vous de la suivre rigoureusement, mois après mois. C’est la raison pour laquelle, vous aurez tout intérêt à investir dans un logiciel de facturation innovant qui vous permet de vous simplifier la vie tout en vous faisant progresser dans votre activité.

Les petits pièges de la facturation

Lorsqu’on débute en micro-entreprise, on est souvent soulagé à l’idée de faire soi-même sa comptabilité. Et pourtant, cela nécessite une certaine rigueur pour pouvoir s’y retrouver, mois après mois. Entre les devis, les impayés, les charges… C’est rapidement le casse-tête qui peut conduire à la banqueroute.

C’est la raison pour laquelle, vous aurez tout intérêt à investir dans un logiciel de facturation pour vous simplifier la vie. En effet, il vous suffit d’un simple clic pour pouvoir vérifier vos paiements, anticiper vos dépenses et ainsi, mieux piloter votre activité. Mieux encore, vous disposez d’une comptabilité directement informatisée ce qui vous facilitera considérablement la vie lorsqu’il s’agira de faire vos déclarations.

Un logiciel qui vous ressemble

Outre la prise en main rapide de ce logiciel de facturation dédié à la micro-entreprise, vous avez également la possibilité de personnaliser vos devis ainsi que vos factures. Ainsi, il suffit d’y intégrer votre logo de manière à ce que vous puissiez émettre un document qui vous ressemble tout en étant conforme à la réglementation. Par ailleurs, une fonction permet d’intégrer la détection et la relance automatique des impayés.

De cette manière, vous n’avez plus à vous encombrer la tête puisque tout est consigné, informatiquement. Simple et intuitive, c’est une interface qui est également optimisée pour l’usage sur smartphone afin que votre comptabilité puisse vous suivre partout. De cette manière, vous n’aurez aucune mauvaise surprise à la fin du mois et vous pourrez ainsi pérenniser votre activité sur le long terme. 

Relation-client : Madagascar se démarque dans l’océan indien

La plupart des gens qualifient de « tâche trop simple » le fait de travailler dans un centre d’appels. Ils ont tout faux, gérer une relation-client est loin d’être un job ordinaire. En effet, ce type de métier requiert une certaine expertise. A Madagascar, les téléconseillers-client  disposent de plusieurs formations  dans le but d’optimiser leur niveau de performance pour une prestation de qualité.

Les qualités à pourvoir pour pouvoir gérer une relation-client

Communiquer avec un client est souvent une véritable guerre des nerfs. Certes, bon nombre de clients sont courtois et sereins, ceux qui sont frustrés et colériques existent eux aussi. A Madagascar, les conseillers client sont formés pour faire face à toutes les situations possibles de se produire. C’est-à-dire à rester professionnel à tout moment. Il faut donc faire preuve de :

Patience

La patience d’écouter et de n’interagir que lorsque le client a fini de s’exprimer. Un bon communicateur doit toujours faire preuve de patience afin de pouvoir réfléchir en même temps pour finalement être disposé à fournir la réponse adéquate.

Adaptabilité

Chaque client a sa propre personnalité. C’est au conseiller client de s’adapter à chaque aspect de différentes sortes de personnalité.

Sens de la communication

Etre un bon communicant ne consiste pas seulement à maîtriser la langue. C’est avant tout savoir s’expliquer et s’exprimer clairement de manière implicite. Il s’agit de parler et d’échanger aisément avec assurance. Certes, un téléconseiller doit éviter de donner des explications trop longues. Le principe est simple : être clair et concis.

Culture générale

Capacité de négociation et de persuasion

Un conseiller-client sera mené à négocier avec un client à un moment ou à un autre. Il ne s’en tient donc pas à seulement « conseiller » un client comme l’appellation du métier le laisse croire. Une négociation précède souvent une nécessité de persuasion. Un bon conseiller-client doit donc maîtriser l’art de convaincre.

La positive attitude

Avec cette attitude, un client mécontents’efforcera probablement de rester calme s’il sent qu’il communique avec quelqu’un de posé et positif.

De la volonté et de la ténacité

Gérer un client c’est forcément stressant. Les conseillers client à Madagascar sont psychologiquement préparés au préalable pour y faire face. Ils sont tenaces et sont tenus de faire preuve de professionnalisme en toutes circonstances.

Une relation client maintenue en temps réel

A un clic de la France

La relation-client est vital pour une entreprise. Il ne faut pas la minimiser. Une excellente relation-client est une relation maintenue en temps réel. Un client peut parfaitement être fidélisé grâce à un service-client accessible à tout moment. La relation-client à Madagascar répond parfaitement à ce critère et les centres d’appels spécialisés dans ce secteur d’activité sont disponibles 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 au rythme d’une entreprise française et de ses clients. En effet, Madagascar présente un fuseau horaire favorable avec seulement une heure de décalage horaire avec la France en été et à peine deux heures en hiver.

Une technologie de pointe

Les infrastructures et équipements liés aux nouvelles technologies de l’information et de la communication sont les principaux outils de base d’un centre d’appel de service-client à distance. A Madagascar, le secteur de la technologie et de la télécommunication s’est considérablement développé ces dernières décennies. Les investissements allant dans ce sens sont de plus en plus nombreux. D’ailleurs depuis 2016, Madagascar possède une des meilleures connectivités en Afrique et dans l’Océan Indien. En effet, la Grande île s’est offert des réseaux constitués de câbles en fibres optiques et de faisceaux hertziens. Ce qui permet une connexion internet à très haut débit. Raison de plus pour recourir aux services des centres d’appels spécialisés dans la relation client à Madagascar.

 

Les nouvelles méthodes pour optimiser le codage dans son entreprise

A l’heure où le marquage, l’identification ou encore le codage sont devenus des éléments clés dans la vie des entreprises de l’Hexagone, il est obligatoire pour ces dernières de trouver des solutions efficaces en la matière. Si de nombreuses entreprises décident de confier cette tache à plusieurs collaborateurs en interne, le résultat n’est pas forcément au rendez-vous. A l’inverse, certaines sociétés se sont spécialisées dans le secteur au point d’en devenir des références. Focus sur les nouvelles méthodes pour optimiser le codage dans son entreprise en 2019.

Des formules adaptées à chaque activité

Comme chaque entreprise est différente selon son secteur d’activité, ses caractéristiques financières et logistiques, le besoin en codage n’est pas identique pour toutes les entreprises. Voilà pourquoi, il existe des formules adaptées à chaque activité. De l’imprimante à étiquettes au service ingénierie en passant par le marquage industriel ou encore l’imprimante de cartes plastiques, l’éventail des possibilités est large. L’autre gros avantage de ces formules se situe au niveau de l’approvisionnement de consommables. On pense notamment aux fameuses cartouches d’encre pour copieurs/imprimantes qui peuvent vite devenir un casse-tête au sein des entreprises. 

Des prix accessibles

En dépit de certains clichés, le codage ou marquage industriel n’exige pas un budget astronomique pour les entreprises. Il suffit de jeter un œil sur les tarifs en vigueur pour comprendre que ce secteur est en plein boom. Conséquence ? Des prix accessibles pour les entreprises et un carnet de commande rempli du côté des professionnels. Une sorte de contrat gagnant-gagnant. Attention toutefois à bien vérifier les références du prestataire que vous sélectionnez. Les avis des anciens clients peut être un bon indicateur. Enfin, n’hésitez pas à solliciter l’option devis. Généralement gratuit, le devis vous communique en quelques clics les informations financières pour chiffrer votre besoin en codage. Et ainsi vous donner la sérénité nécessaire pour vous lancer dans l’opération codage pour votre entreprise. 

Un homme d’affaires aux multiples passions

Aïssa Hamada est né le deux novembre 1954 à Oran en Algérie. Il devient directeur de sa société » en 1981. Il est aussi membre de nombreuses associations caritatives et il est très investi dans la recherche de l’autisme. C’est un passionné de vieilles voitures, de randonnées en montagne, de sport. Aïssa Hamada est un homme d’affaires reconnu

Il se bat pour lutter contre l’autisme

Selon les chiffres communiqués par le chef d’entreprise, plus d’un enfant sur cent cinquante serait atteint par l’autisme. C’est d’ailleurs pour cela qu’il s’y est intéressé très fortement. Il a aussi d’autres intérêts, la montagne, le vélo, le ski, les nouveaux paysages, les balades à l’air libre. L’activité physique est également d’une réelle importance pour lui, car elle procure une meilleure hygiène de vie et de plus, elle est recommandée par de nombreux médecins. Pour l’homme d’affaires, toutes ces activités participent activement à combattre l’isolement, la dépression et les inégalités sociales.

Originaire d’Oran en Algérie

Il est arrivé en France pour faire ses études puis il est retourné dans son pays afin d’entamer sa carrière professionnelle avec notamment les laboratoires Forestier. Les expériences professionnelles au sein de Bouygues, de Dassault ont grandement favorisé son succès dans le commerce. Aïssa Hamada est actuellement promoteur immobilier et il est responsable d’une société de traitement des ordures. Il a créé en 2018 un magazine people baptisé Chcoune, pour lui, c’est une excellente façon de faire découvrir son pays, ses traditions, sa culture, sa gastronomie ainsi que la mode. L’homme d’affaires n’a pas oublié sa ville natale. Il en parle toujours avec amour. Oran est la deuxième ville d’Algérie, le pays d’origine d’Aïssa Hamada. Ses passions, ses convictions, ses combats ont fait de cet homme quelqu’un qui sait s’investir dans des causes importantes comme la lutte contre l’autisme qui est très importante pour lui.

Comment rédiger un business plan

La rédaction d’un business plan est une étape essentielle lors de la procédure de création d’une entreprise. Il s’agit d’un document indispensable pour mettre en place un projet et bénéficier de financements externes. Le business plan est un dispositif de présentation, utilisé en vue d’élaborer la stratégie permettant de mettre en œuvre un projet et d’atteindre ses objectifs. Voici les différentes étapes pour rédiger un business plan.

L’executive summary

Pour la rédaction de votre business plan vous devez résumer dans cette section, l’essentiel du projet. On doit retrouver à ce niveau : le nom de l’entreprise, le type d’activité, les valeurs, l’histoire du projet, la typologie du marché et le public cible.

La présentation de l’équipe

Pour élaborer un business plan personnalisé qui met en avant les valeurs des fondateurs, il est impératif de faire une présentation sur la formation, le parcours et le savoir-faire de tous les membres. Cette section doit également informer sur le rôle de chaque cofondateur de l’entreprise. Notez qu’il est important de désigner un représentant légal pour la société.

Les valeurs du projet

Il est impératif d’énoncer les valeurs de l’équipe dirigeante dans le business plan. Il s’agit de mettre en avant l’élément clé qui a motivé l’équipe à créer le projet. Ces valeurs d’entreprise peuvent être relatives aux compétences dans un secteur, au sens du service ou à l’impact social du projet.

L’étude de marché

Un business plan doit également comporter différents éléments constitutifs d’une étude de marché. Il s’agit de l’offre, de la demande et des potentiels besoins non satisfaits par les acteurs du même secteur. En effet, avant de se lancer dans une activité, vous devez connaître les offres proposées par vos concurrents, ainsi que les attentes et habitudes de consommation de votre public cible.

La stratégie commerciale

Pour élaborer une stratégie commerciale, la plupart des entrepreneurs utilisent la technique des 4P (Price, product, place, promotion). Elle est employée pour définir les moyens qui seront utilisés par l’entreprise pour intégrer le marché. La stratégie commerciale fait également intervenir la stratégie de communication, visant à faire connaître les activités de la société. Il faudra ensuite s’intéresser au business model, à la forme juridique et aux financements.

Réaliser un séminaire d’entreprise à la campagne

Les séminaires d’entreprises ont pour objectif de dynamiser et de booster la motivation d’une équipe ou d’un ensemble d’équipes assignées dans différents départements au sein d’une entreprise. Nombreux sont les moyens qui peuvent être déployés pour atteindre ces objectifs. Cependant, beaucoup choisissent de réaliser ces activités hors des murs d’une entreprise, afin de sortir de la routine et pour permettre à tous les collaborateurs de mieux se connaître hors du cadre conventionnel du travail. Si certaines entreprises choisissent de se rendre dans un hôtel dans une autre région, d’autres optent juste pour un saut à la campagne. En effet, cette option peut très bien présenter plusieurs avantages, pas seulement pour l’organisateur et l’entreprise, mais aussi pour les participants.

Louer des tentes et des chapiteaux

Un séminaire à la campagne est certainement un évènement outdoor, c’est-à-dire, hors les murs. Cela change du cadre habituel du travail. Cependant, il faut quand même envisager un espace de réception pour les participants. C’est dans cette circonstance que des tentes et/ou des chapiteaux peuvent être utiles. Actuellement, la location de tentes de réception en bambou est une tendance dans ce domaine, pour la simple raison que ces tentes sont légères et faciles à monter, mais aussi très résistantes face aux conditions extérieures en raison de la nature du bambou.

Définir les activités prévues dans le programme

Choisir le grand air pour organiser un séminaire d’entreprise est une option très pratique. En effet, la campagne est un terrain idéal pour trouver différentes activités incentives. Terrain de sport, cours d’eau, collines et montagnes sont à disposition pour effectuer des activités attrayantes et capables d’animer les participants tout au long de cet évènement. On peut par exemple envisager une partie de randonnée en équipe, un parcours en VTT, du rafting, un concours de pêche, ou encore une partie de tyrolienne. Les possibilités sont vastes tandis que les moyens sont très accessibles.

Choisir une option d’hébergement adaptée

L’hébergement est un autre point essentiel d’un séminaire d’entreprise. Actuellement, il existe des domaines privés qui proposent un pack complet d’offres et de services en matière de séminaire d’entreprise à la campagne. Ce sont des options très pratiques qui incluent généralement tous les besoins nécessaires dont l’ensemble des participants a besoin tout au long de cet évènement. Ces domaines privés disposent généralement de chambres d’hôtes et de gîtes pour garantir le confort de tous les participants pour le séminaire.

Une option adaptée à plusieurs types de séminaire

L’organisation d’un séminaire à la campagne, dit aussi séminaire au vert, n’est sans doute pas plus coûteuse qu’un voyage d’entreprise, qui devra encore inclure des frais d’hôtels. Ce côté rentable rend actuellement ce type de séminaire encore très tendance auprès de nombreuses start-up et PME. Cette option de séminaire vert est également favorable pour différents types de séminaire, qu’il s’agisse d’un séminaire incentive, d’initiation, ou de travail.

Trouver un bureau quand on est itinérant

L’indépendance professionnelle est l’une des grandes tendances, ces dernières années. On crée son entreprise de plus en plus simplement, en France, les démarches administratives ayant été facilitées, en partie grâce à la possibilité de tout déclarer sur internet. Ainsi un bon nombre de personnes qui étaient jusque-là salariées dans diverses entreprises ont décidé de franchir le cap et de devenir micro-entrepreneurs, de créer une SARL, une SAS… Parallèlement à ce phénomène, on trouve aussi de nombreux professionnels qui doivent se déplacer souvent, une quantité d’entreprises étant désormais transnationales. Mais il faut tout de même à tous ces professionnels un endroit pour travailler.

Le coworking : une nouvelle façon de travailler

Quand on doit passer quelques jours dans une ville ou bien quand on souhaite ne pas rester seul chez soi devant son ordinateur pour travailler, durant une à deux journées hebdomadairement, il est nécessaire de trouver le meilleur endroit, propice à la concentration. C’est pour répondre à ce besoin croissant que de nombreux lieux de coworking ont vu le jour, dans toutes les villes. Il s’agit de partager un bureau avec d’autres personnes qui, elles non plus, ne disposent pas d’un lieu de travail personnel fixe ou qui ont besoin de s’installer sur une courte période.

La mobilité est au cœur de la vie professionnelle

Aujourd’hui les grandes entreprises, notamment dans le domaine du web, tentent de trouver des solutions pour que leurs salariés n’aient pas besoin de venir jusqu’au bureau le matin, mais préfèrent travailler d’ailleurs. C’est une bonne solution pour elles de voir baisser leurs charges, puisqu’elles n’ont plus la nécessité de louer de grands espaces pour y accueillir tous leurs collaborateurs. Pourtant on a tous besoin de la convivialité d’un espace de travail et l’on ne dispose pas tous d’une pièce dédiée, à la maison, pour travailler. L’espace de bureaux partagés est donc le lieu idéal.

Page 2 of 18

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén