Biral AG

Le monde de l'entreprise avant tout

Tout ce qu’il y a à savoir sur la pension alimentaire

La pension alimentaire est une obligation que l’un des parents divorcés doit verser pour subvenir aux besoins de ses enfants. Toutefois, il est aussi possible que le conjoint lui-même puisse en bénéficier. Qui peuvent alors en bénéficier généralement ?

Pension alimentaire : qui peuvent en bénéficier ?

A l’issue d’une procédure de divorce, l’un des parents est dans l’obligation de verser une pension alimentaire pour continuer à subvenir aux besoins de ses enfants. C’est l’État qui fixe généralement la somme à verser après calcul. Les personnes qui sont concernées sont :

Les enfants mineurs et majeurs

Ce sont les enfants, qu’ils soient mineurs ou majeurs, qui sont les principaux bénéficiaires d’une pension alimentaire. En effet, le droit de bénéficier d’une pension alimentaire pour un enfant ne cesse pas, même lorsqu’il a atteint la majorité. Ce n’est que lorsqu’il est autonome financièrement que la pension est suspendue. De ce fait, même s’il est majeur, mais qu’il suit encore des études supérieures, il a encore le droit d’en bénéficier. En général, c’est le juge aux affaires familiales qui fixe le montant de la pension alimentaire. Pour en savoir un peu plus sur les procédures à suivre ou pour avoir plus d’informations, il est préférable de s’adresser à un avocat. Il en existe plusieurs et qui sont particulièrement spécialisés dans le domaine du droit familial à Nantes. Maître Cécile Boulay-Chantal en fait partie, et exerce ce métier depuis plusieurs années. Pour faire recours à ses services, il est possible de prendre rendez-vous à son cabinet qui se situe au 1 Rue D’argentré 44000 Nantes.

Le conjoint

Selon l’article 212 du code civil : « Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance ». De ce fait, l’un des conjoints peut percevoir une pension alimentaire durant la procédure de divorce. C’est le juge aux affaires familiales qui en décide, et cela, à titre de mesure provisoire en attendant que le divorce soit prononcé. Sachez toutefois que cette pension alimentaire n’a rien à voir avec la prestation compensatoire. En effet, celle-ci est versée par l’un des époux à l’autre pour compenser la disparité des niveaux de vie engendrée par le divorce.

Montant de la pension alimentaire : comment elle est déterminée ?

C’est le juge aux affaires familiales qui détermine généralement le montant d’une pension alimentaire. Pour cela, plusieurs critères sont pris en compte comme le revenu des parents, les différentes charges et les besoins des enfants. La pension sera par la suite revalorisée à la demande d’un des parents à cause d’un changement de situation par exemple. Par ailleurs, ce sont les ex-époux qui fixent le montant par un accord commun dans le cas d’un divorce par consentement mutuel.

Comment se fait le versement d’une pension alimentaire ?

La pension alimentaire doit généralement être versée chaque mois, et cela, à partir du moment où le divorce est prononcé. Par ailleurs, dans le cas d’un divorce par consentement mutuel, ce sont les ex-époux qui en décident. Mais que ce soit pour l’un ou pour l’autre, le versement s’arrête une fois que les enfants sont financièrement autonomes. La pension alimentaire peut aussi être versée en forme de capital ou de prise en charge des frais.

Que se passe-t-il en cas de non-paiement de la pension alimentaire ?

Le non-paiement d’une pension alimentaire est passible de sanction et de paiement d’amende. Par conséquent, si l’ex-conjoint débiteur se soustrait à ses obligations, l’autre peut demander une mise en demeure à son encontre, afin de lui rappeler ses obligations. Dans le cas où il refuse toujours de payer, le parent créancier peut faire appel à un huissier pour le recouvrement de la dette.

 

Pourquoi faire une simulation de prêt

La simulation de prêt est parfois curieusement perçue comme une contrainte administrative rébarbative par les personnes désireuses d’obtenir un prêt. Cette perception erronée peut ainsi les pousser à négliger cette étape ou à la faire sans entrain. Ce serait alors une erreur d’appréciation énorme, capable d’entraver sérieusement la suite de votre procédure. La simulation de prêt a de la valeur tout autant pour vous que pour l’établissement qui vous la propose.

L’importance de la simulation de prêt

Au moment de l’achat d’une maison, d’une voiture ou même lorsque vous désirez obtenir un crédit à la consommation, une simulation de prêt s’avérera nécessaire. C’est une mesure qui vous permettra de mieux comprendre le montant des dépenses à consentir pour l’obtention de votre crédit, de même que les mensualités à rembourser. Pour votre simulation de prêt au Luxembourg, diverses informations vous seront demandées. En effet, pour que le résultat soit le plus proche possible de la réalité, vous devez fournir des informations vérifiables et exactes. D’un établissement de crédit à un autre, les données à fournir peuvent varier. Mais, de façon empirique, il s’agit de préciser votre salaire mensuel, vos différentes rentes mensuelles, vos autres revenus ainsi que vos charges.

Le rôle de la simulation pour l’établissement bancaire

Cette opération permet à l’établissement de mesurer votre niveau d’endettement et ainsi, d’évaluer votre aptitude à obtenir le prêt. Ce n’est donc pas une mesure fantaisiste, mais bel et bien une procédure sécuritaire. Comprenez donc ici que si vous ne fournissez pas les informations justes, vous pouvez être déclaré non éligible pour le prêt qui vous intéresse. Les nouvelles technologies permettent d’effectuer cette étape en ligne, en tout juste quelques clics. Il vous revient donc de faire montre de sérieux et de rigueur lorsque vous menez cette activité. Les résultats de la simulation ne sont pas les mêmes pour tous les établissements financiers. Pour accroître vos chances, faites plusieurs simulations auprès de différentes institutions.

Financez vos projets personnels : les solutions qui vous font avancer !

Aujourd’hui, de plus en plus d’outils sont mis à votre disposition pour financer vos projets personnels. Quelle est la solution la plus adaptée à votre situation ? Crédit ou épargne ? Voici le décodage des bonnes pratiques juste ici !

Les bonnes pratiques pour lancer un projet

Avant de se lancer corps et âme dans un projet, il est bon de se poser quelques questions. 

– Combien le projet va-t-il coûter ?

– Le projet nécessite-t-il l’achat de matériel informatique ou des matières premières ?

– Disposez-vous de l’épargne nécessaire pour financer votre projet où devriez-vous en passer par un credit conso ?

– Le projet présente-t-il des risques ou non ? 

Répondre à ces questions est primordial et vous donnera un plan d’ensemble nécessaire pour financer vos projets personnels.

L’autofinancement ou le crédit à la consommation ?

Casser la tirelire pour financer ses projets personnels tombe sous le sens. En effet, épargner grâce à son dur labeur et réinvestir cet argent dans des projets plus grands, c’est tout à fait noble et motivant. Cependant, est-il nécessaire d’investir tout cet argent si durement gagné alors que d’autres solutions plus flexibles existent ? 

En effet, le crédit à la consommation peut être une alternative de choix. Contrairement à d’autres organismes de crédit plus lourd, il permet d’accéder à une certaine somme d’argent relativement rapidement. D’un montant compris entre 1000 € et 75 000 €, vous aurez entre 12 à 84 mois pour le rembourser. 

Et même si, vous devez tout de même justifier de vos ressources financières, vous aurez la liberté d’utiliser cet argent comme bon vous semble sans avoir à justifier des dépenses. Chaque situation étant unique, vous pourrez adapter votre crédit en fonction de vos besoins. Vous l’aurez compris, vous avez toutes les cartes en main pour donner vie à vos projets. Alors n’hésitez plus et lancez-vous !

Comparateur d’assurance : quels avantages ?

Choisir son assurance maladie est une étape prépondérante. Cela permet de faire face sereinement aux problèmes de santé. De nos jours, des outils en ligne vous offrent la possibilité de comparer toutes les offres d’assurance disponibles sur le marché. Dans ce guide, nous allons vous dévoiler leurs avantages.

Une solution efficace et économique

En Suisse, les prestations prises en charge par l’assurance maladie obligatoire sont les mêmes. Cependant, il peut avoir une légère différence sur les tarifs pratiqués par les assureurs. Pour bénéficier d’un bon rapport qualité/prix, il est incontournable de passer par un comparateur d’assureur. Ces outils ont été conçus pour étudier tous les paramètres qui vous permettent de trouver une offre d’assurance adaptée à vos besoins sans pour autant dépasser votre budget. Pour cela, ils étudient les prix de l’assurance, la couverture, les exclusions du contrat…

Un gain de temps

Vous voulez résilier votre contrat d’assurance et trouver une formule plus intéressante ? En utilisant un comparateur d’assurance, vous pouvez obtenir un renseignement complet sur les différentes offres d’assurance. Généralement, il vous suffit de spécifier vos critères de choix, puis l’outil en ligne trie toutes les informations et vous présente les offres qui correspondent à vos attentes. Toutes ces démarches se font en quelques minutes seulement. De plus, vous n’aurez pas besoin de vous rendre auprès des agences pour obtenir tous les détails sur les types de contrats d’assurance.

Une offre d’assurance personnalisée

Il ne faut pas oublier que le budget n’est pas le seul critère qui entre en jeu pour choisir une offre d’assurance. Sachez qu’il est aussi indispensable d’opter pour une formule qui satisfait tous vos besoins de santé. Pour vous aider à faire le bon choix, les comparateurs d’assurance étudient votre situation actuelle (votre situation familiale, votre âge, votre état de santé…). Aussi, vous pourrez bénéficier d’une offre personnalisée grâce à ces outils en ligne. Sachez que les comparateurs d’assurance en ligne vous permettent également d’accéder plus facilement aux nouveautés (les garanties supplémentaires, les offres promotionnelles…) qui sont susceptibles de vous intéresser.

L’utilisation d’un comparateur d’assurance est une démarche qu’il ne faut pas minimiser pour trouver une offre d’assurance qui correspond parfaitement à vos besoins.

Comment archiver vos documents professionnels

Les entreprises utilisent et créent de nombreux documents pour suivre leurs activités et disposer de preuves de leurs conformités par rapport à différentes exigences administratives. Si au début de l’activité, l’ensemble des documents générés peut aisément être empilé sur une étagère, à mesure que l’entreprise grandit, la nécessité de mieux organiser le rangement de la documentation s’impose progressivement. Que vous soyez au début de votre activité ou déjà confronté à des problèmes d’espace, les solutions proposées ici devraient vous être d’une grande utilité.

L’utilisation des boîtes de classement

Les boîtes de classement améliorent généralement votre aptitude à mieux gérer l’espace dont vous disposez. En effet, en les utilisant, vous désengorgerez votre bureau. Disposées sur des étagères ou dans une pièce dédiée, les boîtes de classement vous permettent d’avoir une meilleure visibilité de l’emplacement exact des documents dont vous disposez. 

Certains se demandent pour quelle raison s’encombrer ainsi. En réalité, les documents issus de la gestion d’une entreprise ont des durées de vie définies. Ils doivent donc être tenus à disposition pour d’éventuels contrôles administratifs. En allant sur le site Speciclass.com vous trouverez des modèles de boîtes pour archiver vos documents.

Faire bon usage des boîtes d’archives

Comme indiqué précédemment, le monde de l’entreprise est régi par des réglementations. Conformément à celles-ci, la gestion des documents professionnels doit être rigoureuse. De bonnes pratiques, telles que le référencement des documents en fonction des dates, permettent d’avoir une approche plus méthodique du rangement. Une autre façon d’avoir une bonne maîtrise de vos documents professionnels est de les ranger suivant les catégories, toujours au même endroit. 

Par la suite, vous mettrez en place un tableau de maîtrise à l’intérieur duquel vous préciserez l’emplacement exact de chaque boîte d’archives ainsi que la nature des documents qu’elle renferme. Ce tableau permettra à tous vos collaborateurs de naviguer plus facilement au travers de vos documents et de remettre toujours chaque document à sa place exacte après usage.

S’implanter en free-zone à Dubaï pour une expatriation réussie aux Émirats arabes unis

Les Français sont de plus en plus séduits à l’idée de s’implanter à Dubaï. Outre la possibilité de ne pas subir une double imposition, la création d’une société en free-zone évite de payer des charges sociales et patronales tout en bénéficiant d’une fiscalité particulièrement souple.

Une situation économique envieuse au carrefour du Moyen-Orient et de l’Asie

En l’espace de deux décennies, les Émirats arabes unis ont su s’imposer comme la destination phare au Moyen-Orient et en Asie. En 2019, le pays a enregistré un PIB de 403 milliards de dollars. 60% des revenus du pays sont tirés de l’exploitation pétrolière.

Avec la seconde économie de la région après celle de l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes ont misé sur la diversification de leur économie. Si le tourisme, l’immobilier et l’industrie sont des secteurs particulièrement développés, le pays peut également compter sur d’autres activités de services (distribution, consulting, maritime, etc.) pour soutenir son économie.

Import/export, industrie, consulting, média, vente de marchandises, etc., l’implantation en free-zone permet de se lancer dans de nombreux secteurs d’activités. En matière de fiscalité, les opportunités en free zone à Dubaï permettent de ne pas payer d’impôt sur les bénéficies, sur les dividendes et d’une TVA de 5% seulement.

Un environnement des affaires favorable à la création d’entreprise

En 2019, les Émirats arabes unis ont occupé la 11e position dans le classement Doing Business, un indicateur de la Banque mondiale qui détermine la qualité de l’environnement des affaires d’un pays. 

La création de son entreprise permet à un étranger de détenir 100% du capital, de prendre des participations dans d’autres entreprises, d’embaucher des salariés (contrairement à la création d’une société off-shore) et d’obtenir un visa de travail et de résidence.

Des infrastructures aéroportuaires performantes pour rester compétitif

En 2018, l’aéroport de Dubaï a vu transiter 89,15 millions de voyageurs. La ville possède l’une des plus importantes infrastructures aéroportuaires du monde, capables d’accueillir les plus gros porteurs. 

Un atout pour les entrepreneurs qui comptent s’appuyer sur la puissance du fret aérien (1 million de tonnes au premier semestre 2019) pour fluidifier leurs activités, en accélérant leur approvisionnement et l’acheminement de leurs marchandises.

Comment faire fructifier son épargne ?

L’épargne est synonyme d’investissement. Pour le long ou pour le court terme, fructifier son épargne est essentiel pour augmenter son patrimoine. Il existe de nombreux moyens pour y parvenir. Mais lequel choisir ? Trouvez dans cet article les meilleurs conseils afin de fructifier son épargne.

1.   L’investissement dans l’immobilier

Si vous vous demandez comment placer mon argent, l’immobilier est une option intéressante. L’investissement dans la pierre reste une pratique rentable pour fructifier votre épargne. Vous pouvez choisir entre plusieurs modes d’investissement immobilier pour optimiser votre épargne :

Le crowdfunding immobilier : c’est un placement immobilier en ligne. Vous pouvez placer votre argent pour un délai de 12 à 24 mois et avoir un bénéfice de rendement. Le rendement moyen s’élève actuellement entre 8 à 12%.

La SCPI : la société civile de placement immobilier collecte les capitaux des investisseurs. La SCPI acquiert des biens immobiliers pour ensuite les mettre en location. Les loyers seront ensuite réattribués à chaque investisseur selon son capital.

L’investissement locatif : acheter un bien immobilier en vue de le mettre en location est un moyen sûr. Le loyer vous permet de rembourser votre épargne et vous octroyer un bon rendement. La défiscalisation dans l’investissement locatif est également un avantage intéressant.

2.   La souscription dans les assurances

Les assurances sont  efficaces pour fructifier votre épargne. A moyen et à long terme, vous avez le choix sur divers types d’assurance :

L’assurance-vie

C’est un produit d’épargne qui convainc de plus en plus de français. En effet, le capital est versé en fonction de vos capacités. Vous pouvez choisir entre un versement libre ou un versement régulier effectué par virement. Son avantage repose aussi sur la flexibilité : vous pouvez retirer votre somme à tout moment.

L’épargne retraite

En fonction de vos revenus, vous pouvez calculer le montant que vous pouvez allouer en épargne retraite. Effectuer une épargne pour la retraite vous permet de bénéficier d’un capital important.

  • Le Plan Epargne Retraite ou PER est institué par la loi Pacte. Son avantage est le système de défiscalisation dans le respect de la limite de plafond autorisée.
  • La loi Madelin est un dispositif adapté pour les non-salariés. C’est un plan d’épargne qui permet un revenu supplémentaire à la retraite.

Cependant, il faut retenir que les épargnes retraites sont bloquées jusqu’au départ à la retraite. L’argent investi ne sera donc pas récupérable pendant l’épargne sauf en cas d’exception.

3.   Un compte épargne proprement dit

Une pratique simple et sûr pour fructifier son argent est la création d’un compte épargne. Même si le taux d’intérêt reste relativement faible, le risque d’avoir un mauvais placement est écarté. Votre intérêt est également exonéré d’impôts. Il existe trois types d’épargne qui sont courants :

  • Le livret A : avec un taux d’intérêt de 0,75% par an
  • Le LDDS : Le livret de développement durable et solidaire présente aussi un taux annuel de 0,75%
  • Le LEP ou Livret d’épargne populaire propose un taux d’intérêt de 1,25% par an

4.   L’investissement dans les PME

C’est un investissement qui peut présenter une rentabilité importante. Les avantages sont nombreux :

  • Vous participez à la création d’emploi
  • Vous favorisez le développement de nouveaux produits et services qui seront consommés par la société
  • Vous devenez un participant au développement de l’économie sur le plan national
  • Vous bénéficiez des avantages fiscaux intéressants

Pour participer à l’investissement d’une PME en France, vous pouvez opter pour :

La love Money : c’est investir dans l’entreprise d’un proche de votre entourage

Le financement participatif : les plateformes en ligne proposent aussi des entreprises dont vous pouvez investir directement. Vous choisissez dans ce cas l’entreprise qui vous semble la plus rentable.

Pour trouver comment placer mon argent, l’investissement dans les PME est intéressant. Mais c’est le plan d’épargne qui peut constituer le risque le plus élevé. Pour éviter les risques éventuels, pensez à bien étudier dans quelle entreprise vous comptez investir.

 

Les indispensables en marketing digital

En plus d’une solide formation WordPress, le marketeur doit être en mesure de maîtriser une panoplie d’outils digitaux pour gérer son business en ligne. Parmi cette multitude, voici quelques incontournables en matière de Marketing digital.

Canva

Créé par une start-up australienne, Canva a tout simplement révolutionné le paysage des illustrations sur les réseaux sociaux. Sa facilité d’utilisation associée à la formation WordPress du Community manager allège son travail pour tout ce qui est création de bannières et autres illustrations de couverture. En outre, Canva met à la disposition de l’utilisateur une banque de modèles gratuits prêts à l’exploitation, mais que ce dernier peut modifier pour apporter sa touche personnelle.

L’outil présente des fonctionnalités telles que le redimensionnement qui vous permet de redimensionner aisément une image conçue sous un format unique, de façon à pouvoir la partager sur les réseaux sociaux. À noter que cette option est disponible uniquement en mode payant. L’ajout d’icônes et stickers sur les images conçues, dont il existe une variété encore plus élargie en mode payant. L’option des filtres pour donner plus de relief et d’éclat à votre image et la possibilité d’incorporer des visuels réalisés sur d’autres logiciels.

SEMrush

SEMrush est une plateforme multitâche qui vous aide à développer rapidement et efficacement une stratégie de référencement. Pour cette raison, il est d’ailleurs considéré comme le meilleur outil d’analyse concurrentielle sur le marché. Il vous offre de nombreuses options comme vérifier le trafic, la recherche de mots-clés, voir quelles sont les pages les plus visitées de vos concurrents, de manière à analyser la stratégie SEO de ces entreprises.

Aussi, vous pouvez découvrir les annonces payantes d’un concurrent sur Google, qu’il s’agisse de simple bannière ou d’annonces textuelles. Enfin, SEMrush a une rubrique The Academy dans laquelle sont mis à disposition des guides et des cours sur les bases du SEO à ses notions les plus avancées.

L’utilisation de l’outil SEMrush va au-delà du navigateur puisqu’il intègre une composante sociale dénommée : Social Media Tracker. Cette option fonctionne comme un comparateur du nombre d’abonnés et de l’engagement entre votre structure et vos concurrents.

L’option Top Content, vous donne une idée sur l’activité de vos concurrents. Vous pouvez identifier les publications qui ont généré le plus d’interactions avec le public ou encore connaître le taux d’engagement le plus élevé sur une période donnée. Le prix pour bénéficier de la plateforme est de 99 €/mois. Cependant, vous pouvez acquérir la version freemium certes plus limitée, mais qui vous permettra d’avoir quelques notions sur l’utilisation de l’outil.

Google Trends

Google Trends permet de répertorier les sujets qui font l’actualité du moment et qui sont les plus abordés par les internautes. Il propose des moyens de se servir de cette actualité pour faire sa propre promotion. On parle dans ce cas de marketing en temps réel. Bien utilisées, ces techniques permettent à votre marque de se démarquer de la concurrence en s’ajustant de façon permanente à son public.

Ubersuggest

C’est un outil qui facilite la recherche de mots-clés. Il vous aide également dans la recherche de contenu sur une thématique donnée, en vous suggérant par exemple des liens vers des articles qui contiennent un mot-clé sur le thème recherché. Ubersuggest permet depuis peu de jeter un regard sur son environnement en vous donnant la possibilité d’analyser et de façon détaillée la concurrence. Ubersuggest a en outre comme avantage qu’il est gratuit.

Hootsuite

Hootsuite est un système de gestion des médias sociaux qui permet d’assurer la communication sur les réseaux à l’instar de Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn. Grâce à Hootsuite, vous pouvez programmer des publications plusieurs mois à l’avance. L’outil permet aussi d’analyser les résultats de votre activité tout en vous fournissant des rapports détaillés.

De plus, l’interface vous permet de communiquer avec le public. Vous pourrez ainsi répondre rapidement aux messages, commentaires et mentions grâce à un tableau de bord unique. Pour des questions qui reviennent plusieurs fois, vous pouvez enregistrer la réponse de façon à ce que la plate-forme réagisse de façon automatique lorsque cette question apparaît à nouveau.

Everliker

Everliker est une extension de navigateur dont l’acquisition est gratuite. Il permet de liker du contenu par hashtag au nom de votre entreprise. Il est beaucoup plus utilisé sur le réseau social Instagram qui est devenu ces dernières années l’un des canaux les plus utilisés pour faire du marketing digital. Grâce à Everliker, vous restez en contact permanent avec votre public et agrandissez votre communauté sans débourser d’énormes moyens financiers.

Le Crowdfunding : la solution pour financer son projet

Autrefois, seuls ceux qui avaient les relations, sans parler d’argent, pouvaient se permettre d’investir. Et les personnes qui cherchaient à réunir des fonds pour de tels investissements devaient avoir une certaine réputation.

Ils devaient soit avoir une bonne relation avec les banques (pour les grosses affaires), soit faire appel à leur entourage. La collecte d’argent ou la syndication a toujours été une chose. Mais aujourd’hui, elle est en train de devenir le crowdfunding, encore appelé financement participatif.

 

Quelques raisons de choisir le crowdfunding pour financer son projet

 

Le crowdfunding peut être plus rapide et plus efficace que le financement classique. Ce qui le rend plus intelligent et potentiellement plus gratifiant que jamais. Après la crise financière, des réglementations et des coûts plus élevés ont été mis en place. Certaines grandes banques ont eu de ce fait du mal à faire de l’argent sur les petites transactions.

Il est donc de plus en plus difficile de trouver des banques pour financer vos petits projets. La réglementation étant plus complexe lorsqu’il s’agit de gros projets. Indépendamment du montant dont vous avez besoin, vous pouvez trouver votre compte sur des plateformes de crowdfunding comme Tudigo. Ces dernières s’efforcent de simplifier l’investissement en le rendant plus facile et plus simple.

Elles ont de ce fait réussi à attirer et à retenir des investisseurs de toute la planète. Sans parler notamment de la multitude d’investisseurs institutionnels qui trouvent plus facile d’y gérer leurs investissements. Il s’agit par ailleurs d’une plateforme en ligne où vous avez accès 24h/24, 7j/7.

 

Les avantages d’une plateforme de financement participatif

 

Le financement participatif vous donne accès à des fonds bon marché. Vous pouvez ainsi collecter de l’argent pour votre entreprise ou projet sans pour autant y vendre une participation. Il s’agit en quelque sorte de dons. Et en plus, vous obtenez des dizaines, voire des centaines de personnes qui s’engagent pour votre réussite.

C’est réellement important. Ce type de financement se positionne également comme un excellent moyen de préparer le terrain pour votre prochaine idée. Vous avez déjà constitué un réseau de supporteurs enthousiastes et engagés qui vous soutiendront tout au long de votre projet.

Ils seront aussi impatients de s’impliquer la prochaine fois. De plus, partager votre idée vous permet parfois d’obtenir des avis et des conseils d’experts sur la façon de l’améliorer. Il s’agit également d’une bonne méthode pour tester comment le public réagira à votre projet.

Si les gens sont désireux d’investir, c’est un signe que votre projet pourrait bien avoir du succès sur le marché. En outre, les idées n’intéressent pas les investisseurs classiques peuvent souvent être plus aisément financées. Grâce à cette méthode de financement, vos investisseurs peuvent parfois devenir vos consommateurs les plus fidèles.

 

Pourquoi passer par une plateforme de crowdfunding pour votre projet ?

 

Les plateformes jouissant d’une certaine réputation dans le domaine comme Tudigo sont reconnues pour faire des vérifications préalables. Tous les investissements proposés par leur intermédiaire font effectivement l’objet d’une vérification, voire d’une garantie complète. Elles disposent aussi d’une équipe qui commercialise l’opération et gère les relations avec tous les investisseurs.

Elles s’occupent également des distributions, et même de la déclaration fiscale. Cela vous fait ainsi gagner en temps, vous permettant de vous focaliser sur la recherche du prochain projet d’investissement. La technologie de la plateforme de crowdfunding rend le processus de financement plus fluide et plus rapide.

Elle rationalise non seulement la collecte de fonds, mais aussi les rapports liés à votre opération. De plus, les transactions financées sont entièrement accessibles en ligne. Les frais généraux et les coûts réglementaires sont de ce fait inférieurs à ceux des banques et autres prêteurs traditionnels.

 

Existe-t-il des risques pour une assurance emprunteur ?

Il faut dire qu’il ne suffit pas d’avoir des crédits simplements après claquement de doigts. L’organisme prêteur vous obligera certainement à souscrire à une assurance emprunteur pour accepter votre demande, bien que la loi ne vous y oblige pas. Ce contrat en assurance rembourse la banque en cas d’invalidation, c’est donc sa protection. Mais aussi, la personne qui emprunte est protéger en cas car sa dette sera remboursser si jamais elle est au chomage par exemple. Mais attention, certaines risques ne sont pas couvertes comme la parresse et autres ?

En cas de décès de la personne qui emprunte

Grâce à cette garantie, si l’emprunteur vient à décéder, c’est son assureur qui se chargera de rembourser le montant restant du crédit à la place des héritiers du défunt comme dans les mutuelle santors. . Si l’emprunt est individuel, le remboursement correspondra à l’intégralité du crédit. Si l’emprunt est commun, le remboursement réalisé équivaudra à la quotité préalablement affectée à l’emprunteur décédé. Notez que la garantie décès ne sera plus valable au-delà d’une certaine limite d’âge : entre 35 à 80 selon le contrat.

En cas de chômage ou perte d’emploi involontaire

Optionnelle, la garantie perte d’emploi permet le remboursement du prêt par l’assurance dans le cas où l’emprunteur perdrait son emploi en raison d’un licenciement. Cette garantie ne joue que si le souscripteur est indemnisé par Pôle Emploi. Les autres causes de perte d’emploi ne font pas jouer cette garantie. De plus, sa protection cesse à partir de 55 ans.

En cas de maladie ou l’incapacité temporaire de travail

Grâce à la garantie Incapacité Temporaire de Travail (ITT), l’assurance emprunteur effectue le remboursement des mensualités de l’emprunteur tombé dans l’incapacité d’exercer une quelconque activité professionnelle. Ce remboursement n’est valable que pour une durée maximale de 3 ans. Passé ce délai, l’assurance peut prendre en charge le paiement de la totalité du prêt taux d’invalidité reconnue par la sécurité sociale ou non taux d’invalidité inférieur à la première catégorie d’invalidité.

Les différentes situation d’invalidité physique, mentale

  • Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)

La garantie PTIA intervient lorsque le degré d’invalidité de l’emprunteur est reconnu de 3ème catégorie : invalidité totale, absolue et définitive, par la sécurité sociale. Cette garantie est mise en jeu lorsque les 2 conditions sont remplies :

L’incapacité de réaliser les gestes de la vie quotidienne sans l’assistance d’une tierce personne ;

L’impossibilité d’exercer une quelconque activité rémunératrice.

  • Invalidité Permanente Totale (IPT)

L’IPT est une invalidité inférieure à la PTIA. Elle est classée 2ème catégorie par la sécurité sociale. Elle empêche d’exercer un travail de manière permanente et définitive. Contrairement à la garantie décès ou à la garantie PTIA, la garantie IPT n’est pas obligatoire. Si le prêteur ne l’exige pas, vous pouvez choisir de ne pas y souscrire. Cette garantie arrête de couvrir le souscripteur à partir de 65 ans.

  • L’Invalidité Permanente Partielle (IPP)

L’IPP est définie par la <a href=”http://www.voyage-luxe.com/2020/03/02/les-points-a-savoir-dans-un-choix-dassurance-voyage/”>assurance voyage</a> sécurité sociale comme la première catégorie d’invalidité. Le taux d’invalidité qui y correspond est compris entre 33 et 66 %. La garantie IPP est mise en jeu lorsque l’emprunteur se trouve dans l’impossibilité d’exercer son activité professionnelle à temps plein. Tout comme la garantie IPT, la garantie IPP est facultative et sa couverture cesse également après 65 ans. Notez que cette garantie ne peut être souscrite qu’en complément d’une garantie IPT.

Page 2 of 43

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén