L’investissement socialement responsable ou ISR se base sur un principe spécifique. Quand vous investissez vos fonds dans des entreprises, vous tenez compte des bénéfices et des avantages financiers que vous percevez. Cependant, vous devez aussi prendre en considération le comportement de l’entreprise par rapport à la gestion de l’aspect social et environnemental.

Les trois approches de l’ISR

Si vous envisagez d’opter pour les les investissements socialement responsables, vous avez le choix entre trois types d’approches. Il y a les fonds de développement durable ou les fonds socialement responsables. Cette catégorie tient compte des critères environnementaux et sociaux au cours de l’évaluation globale de l’entreprise. Il s’agit entre autres de la gouvernance dans les décisions de placements, la question éthique, l’aspect social et environnemental. Ces derniers sont combinés avec les critères financiers qui permettent de définir les performances des entreprises. Celles qui ont les meilleurs atouts sont alors considérées comme des sociétés axées sur le développement durable. Il y a également les fonds d’exclusion qui sont aussi appelés des placements éthiques. Cette approche est plus courante dans les pays anglo-saxons. Le principe consiste à exclure certains domaines d’activités tels que le tabac, le jeu et l’armement pour des motifs religieux ou des raisons morales. Cela inclut également les activités présentant un danger élevé pour l’environnement comme le nucléaire ou l’OGM. Vous avez aussi la possibilité d’investir dans les entreprises ayant un activisme ou un engagement actionnarial. Avec cette approche, les investisseurs ont la possibilité d’exiger une politique de responsabilité sociale plus forte auprès des entreprises. Ils peuvent s’y prendre en les interpellant directement ou par voie de vote des membres de l’assemblée générale. Il est tout de même important de ne pas confondre l’ISR avec l’épargne solidaire. Celle-ci consiste à réaliser des épargnes dans les secteurs d’activité ayant beaucoup d’utilité au niveau du social et de l’environnement, sans être forcément rentables.

Bien choisir les fonds ISR

Pour souscrire à un investissement socialement responsable, vous pouvez directement vous adresser à une banque. Votre investissement prend alors la forme d’OPC ou organisme de placement collectif qui sera transformé en obligations et en actions. Vous avez également la possibilité de sélectionner un des fonds ISR disponibles dans l’épargne retraite et l’épargne salariale ainsi que des assurances vies investies. Vous pouvez aussi jeter un œil parmi les fonds ISR et les fonds indexés sur indice. Ces derniers indiquent la liste des entreprises ayant obtenu de bons points auprès des agences de notation extra financières. Bien évidemment, vous avez le droit de consulter un DICI ou document d’information clé pour l’investisseur. Il vous est possible de l’obtenir sur le site de l’AMF ou Autorité des Marchés Financiers ou celui de l’entreprise qui propose les fonds, mais l’intermédiaire financier peut également vous le remettre en main propre. Avec ce document, vous avez plusieurs données en main qui vous aidera à prendre les bonnes décisions. Ces informations concernent le profil de risque de l’entreprise, son système de gestion des fonds, les frais prélevés sur les avantages financiers et les performances des années précédentes.