Le monde de l'entreprise avant tout

Catégorie : Management Page 1 of 2

Pourquoi se former dans une grande école de management

Choisir d’aller suivre une formation dans une grande école de management est judicieux. Vous aurez, entre autres grands avantages : une formation solide, des compétences reconnues, l’accès illimité à un réseau mondial d’alumni.

Obtenez une formation générale de (haute) qualité

Les compétences transmises aux étudiants des grandes écoles de management occupent un large spectre allant de la gestion, à la tenue des comptes, en passant par la finance, la gestion des ressources humaines, le marketing, les sciences de l’information et de la communication. 

Au terme de la formation, vous aurez une vue panoramique sur de nombreuses disciplines. Vous serez convenablement armé pour décider du métier que vous souhaitez embrasser.

Bénéficier de la renommée de l’école

Suivre une formation dans cette école de management c’est entrer dans la prestigieuse famille des personnes y ayant fait tout ou partie de leurs études. Vous bénéficierez d’un réseau mondial constitué par les anciens étudiants. 

Sur tout CV, avoir le nom d’une école de management prestigieuse permet de passer en un clin d’œil de la base au sommet de la pile des demandes d’emplois.

Ce préjugé positif est largement mérité, car la formation se déroule souvent en alternance. Elle est ponctuée de plusieurs stages dans le pays et à l’étranger.

Un salaire prometteur

La formation acquise dans une grande école de management garantit, à tous les sortants, de confortables niveaux de salaire.

Ils sont nombreux à commencer leur carrière professionnelle en gagnant environ 33 000€. Avec l’expérience et les diverses promotions internes, le niveau de rémunération dépasse allègrement les 40 000€ à l’apogée de la carrière, c’est-à-dire une quinzaine d’années après le premier poste. Ce premier emploi est souvent un Contrat à Durée Déterminée (CDD), mais dans quasiment le quart des cas, c’est un contrat à Durée Indéterminée (CDI).

Autre statistique intéressante : en France, seuls 3 à 4% des diplômés de ces écoles ne trouvent pas un emploi. 

Les divers bénéfices du team building pour les salariés et l’entreprise

En général, l’on pense souvent que ce sont les produits, les prestations ou le capital financier qui permettent forcément à une entreprise de bien fonctionner et d’être performante. Mais en réalité, le capital humain est l’un des piliers majeurs de l’entreprise dans lequel vous devez nécessairement investir. En effet, vous aurez beau avoir le financement, les meilleurs produits ou les meilleures machines, mais sans une équipe qui ne partage pas la même vision que vous, il vous sera difficile de créer une grande entreprise. Et l’un des meilleurs moyens d’investir dans le capital humain est le team bulding.

Découvrez le team bulding et ses avantages

Étymologiquement, team bulding est un mot anglais qui signifie construction d’équipe. Il s’agit donc d’un programme dont l’objectif est de créer et de renforcer la cohésion du groupe ainsi que l’esprit d’équipe pour atteindre de nouveaux objectifs. Pour ce faire, il est organisé des sorties de groupe, des activités ou des week-ends hors du cadre de travail pour permettre à l’équipe de se découvrir, de partager les mêmes émotions et de renforcer les divers liens. Instaurer un tel programme pour les partenaires d’une entreprise peut s’avérer avantageux dans bon nombre de domaines.

Améliorer la communication et développer l’esprit d’appartenance

Entre collaborateurs, on n’a pas toujours le temps de communiquer entre soit, car chacun est préoccupé par ses tâches. Et même si les collaborateurs discutent entre eux, il s’agit souvent des questions d’ordre professionnel. Dans ce contexte, il est difficile d’avoir une vraie synergie entre membres d’équipe. C’est pourquoi un team bulding à Paris par exemple ou dans d’autres grandes villes, qui offre également des moments d’échanges entre le personnel permet aux collaborateurs de s’exprimer et de communiquer entre eux sans parler nécessairement de travail. Ce qui rend ces derniers assez détendus. De plus, en communiquant entre eux et en partageant de bons moments, vos collaborateurs se sentent appartenir à une famille. Du coup, ces derniers se sentent motiver pour vous accompagner dans les divers défis.

Réduction du stress et résolution des conflits internes

Au cours des séances de team bulding, de nombreuses activités comme le yoga ou les randonnées en groupe permettent à vos collaborateurs de s’éloigner un peu du stress du travail. Cela permet donc à ces derniers de mieux se détendre et de reprendre des forces pour mieux affronter de nouvelles épreuves. Toutefois, il faut également noter qu’il s’agit d’une source de motivation pour bon nombre de personnes. En ce qui concerne la résolution des conflits, il faut souligner que ce programme consiste à casser les barrières hiérarchiques pour la durée du programme. Il permet donc à tous les membres de s’exprimer aisément entre eux et de faire part de leurs frustrations afin de régler tous les différends.

Le team bulding : pour finir

Le team bulding est une activité qui permet de renforcer la cohésion de groupe et d’améliorer les relations entre collaborateurs afin de sortir de la routine quotidienne. Il n’est donc pas un remède miracle pour régler toutes les difficultés d’ordre humain au sein de l’entreprise. Toutefois, vous devez inscrire cette activité au programme annuel de votre entreprise pour fidéliser vos collaborateurs et favoriser l’esprit d’équipe.

Le management de transition : un élément fondamental de la boite à outils des dirigeants

En France, le management de transition traverse actuellement son âge d’or. En effet, le marché est en pleine croissance. D’ailleurs, le concept a connu une véritable évolution. En dehors des missions qui se rapportent aux crises, les experts interviennent désormais dans d’autres contextes et dans des secteurs d’activité variés.

Le management de transition hier et aujourd’hui

Le management de transition ne date pas d’hier. Il existe en effet depuis les années 1970. Inventé aux Pays-Bas, le concept s’est ensuite répandu en Angleterre puis dans le nord de l’Europe avant d’atteindre la France en 2000. Depuis, il connait une forte croissance. Le principe consiste à placer un responsable opérationnel à la tête d’un département ou d’une entreprise pour une durée déterminée entre 3 à 18 mois. Appelé communément manager de transition, ses missions varient d’une société à une autre.

Au début, tout portait à croire que ce service était réservé aux industries. Mais avec le temps, les tendances ont changé et les directeurs intérimaires interviennent dans tous les secteurs d’activité et dans tous types de structures. D’ailleurs, à ses débuts, l’intérim management constituait une solution de choix en temps de crise. Aujourd’hui, les missions qui touchent la restructuration et le redressement d’entreprise se font de plus en plus rares et représentent environ 10% des requêtes. La plupart des demandes concernent désormais le pilotage d’un projet de transformation.

Enfin, 30% des sociétés font appel à un responsable opérationnel pour remplacer temporairement un cadre absent, licencié ou ayant démissionné sans préavis. Aussi appelé « management de relais », il permet d’assurer la continuité des activités.

Bien sûr, pour trouver le profil recherché, il est vivement conseillé de se tourner vers un cabinet recrutement manager de transition.

Les intérêts pour recourir au management de transition

Certes, les atouts du management de transition ne font pas l’unanimité. En effet, les avis divergent entre les responsables RH. 20% des DRH affirment que le recrutement d’un manager intérimaire entraine un déséquilibre au niveau de l’organisation de la structure. A côté,  80% d’entre eux ont une expérience positive à l’égard de cette pratique.

Il s’agit effectivement d’une solution intéressante en cas d’urgence, dans la mesure où l’intervenant est directement opérationnel. Contrairement à un contrat sous CDI, l’expert ne nécessite pas une période d’essai. Ainsi, dès son intégration, il peut se concentrer immédiatement sur sa mission en commençant par le diagnostic. Cette démarche lui permettra de déceler les failles organisationnelles et de proposer un plan d’action dans un bref délai.

Par ailleurs, les dirigeants apprécient particulièrement la vision extérieure apportée par un manager de transition. Aussi, sa réactivité ainsi que ses expériences figurent parmi les avantages en faveur de cet intervenant. Toutes ces qualités lui permettent d’affronter une situation de crise et réagir efficacement face à une urgence.

Audit RH : qu’est-ce que c’est

Bien que le concept d’audit RH soit nouveau en France, sa pratique est cependant d’une grande utilité pour les entreprises souhaitant mettre en place une meilleure gestion des ressources humaines pour plus d’efficacité. Vous en saurez plus sur l’importance de réaliser un audit RH dans votre société en lisant cet article dans son intégralité.

En quoi consiste un audit de ressources humaines ?

Réaliser un audit RH au sein de votre entreprise consiste à procéder à une analyse de l’ensemble des procédures et pratiques RH afin de déceler les points faibles pour ensuite apporter des solutions idoines pour plus d’efficacité. Cependant, pour réaliser un audit rh de votre société, nous vous recommandons vivement de faire appel à un professionnel ayant fait ses preuves en la matière.

Pourquoi réaliser un audit RH dans votre entreprise ?

A l’instar de l’audit financier, réaliser un audit RH de votre entreprise a pour objectif premier de permettre à l’équipe dirigeante d’une entreprise de mettre le doigt sur les procédures à mettre en œuvre pour optimiser le travail de l’ensemble du personnel. Réaliser un audit RH vous permet par exemple de déceler chez votre personnel des qualités et compétences que vous n’auriez sans doute pas pu découvrir autrement. Plutôt que de recruter des personnes étrangères à l’entreprise pour un poste à pourvoir, vous pourriez identifier le profil pouvant occuper ce poste à condition de bénéficier d’une formation.

En réalisant un audit RH, vous réduirez considérablement le taux d’absentéisme au sein de votre entreprise. De plus, cet audit vous permettra de déceler chez votre personnel des signes de surmenage pour y remédier, ce qui pourrait améliorer la qualité des services proposés à votre clientèle. 

Comment mettre en place un audit RH ?

Comme pour tout audit, celui des ressources humaines nécessite un certain nombre d’éléments à prendre en compte pour que les retombées soient bénéfiques pour votre entreprise. Vous pouvez décider de réaliser un audit des ressources humaines d’une branche de votre société plutôt que de le faire sur l’ensemble de votre personnel. Pour plus de recul, plutôt que de confier cette tâche à votre responsable des ressources humaines, le mieux serait de faire appel à un cabinet spécialiste de l’audit RH.

Comment faire un business plan

Chaque entreprise doit obligatoirement avoir un business plan, c’est un élément essentiel dont on ne peut se passer. Sa rédaction n’est pas une chose très facile à faire. Très peu de personnes savent comment s’y prendre. Ce document est indispensable pour attirer des investisseurs, des banques et de potentiels partenaires. Cet article vous présente quelques astuces pour vous aider à rédiger un business plan d’une manière simple et rapide.

Faire un business plan à l’aide d’un logiciel

Plusieurs logiciels ont été mis sur le marché pour aider les gens à réaliser efficacement des business plan de qualité. C’est la solution la plus facile. Elle ne nécessite pas de faire de grosses dépenses comme c’est le cas lorsqu’on fait appel à un consultant. Ce logiciel a la capacité de vous aider aussi bien dans la rédaction du business plan que dans la création du plan prévisionnel de financement. Il est très avantageux d’utiliser ces logiciels. Il n’est pas nécessaire d’avoir des qualifications spécifiques pour pouvoir les exploiter. Un business plan doit être fait en fonction des attentes et des critères de sélection des investisseurs et des banques ciblés. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez ces exemples de business plan.

Commencer à collecter des informations

L’une des premières choses à faire avant de commencer à rédiger un business plan est de collecter des informations. Cette opération vous permet de mieux connaître le marché que vous ciblez. Commencez par faire des recherches sur internet pour trouver les informations dont vous avez besoin. A la fin, il faudra réaliser un document qui comprend six grandes parties: 

  • Généralités : à propos du marché, du secteur, du produit / services ;
  • Concurrence : identification des concurrents, de leur stratégie et de leur positionnement ;
  • Commercial et marketing : les techniques utilisées, les pratiques nouvelles, les pièges à éviter, les stratégies à monter ;
  • Techniques : les infrastructures, les installations nécessaires, les emplacements disponibles ;
  • Partenaires : les fournisseurs disponibles, les partenaires commerciaux et financiers ;
  • Financement : les coûts de votre future activité, les chiffres clés du secteur, les aides dont vous pouvez bénéficier.

Quels sont les logiciels de gestion de ressources humaines ?

Souvent reléguées à une fonction administrative, les ressources humaines sont investies d’une tâche plus importante. Elles doivent effectivement se charger de la gestion du personnel. De nombreux logiciels sont ainsi mis à leur disposition en vue de faciliter leur travail. Ces derniers ont pour objectif de rationaliser et d’améliorer la gestion des employés et de leurs activités. Il inclut le capital humain, la campagne de recrutement, les prestations sociales et la paye, l’évaluation des compétences, la possibilité d’avancement des salariés, les formations internes, l’optimisation de la collaboration entre tous les employés.

Les outils de base du RH

Ces logiciels incluent les fonctionnalités de base indispensables pour le bon fonctionnement du département RH. Il s’agit entre autres des prestations sociales. Cet outil permet de gérer la participation des employés en ce qui concerne les plans d’épargne retraite. Il permet aussi de mieux gérer les congés payés, les assurances vie ainsi que les mutuelles de santé. Ainsi,  misez sur un logiciel de gestion des ressources humaines pour la paye et les indemnités. Il est effectivement plus facile de gérer les salaires et les primes des employés. Celui-ci intègre un module de calcul pour déterminer les montants à déduire tels que les impôts, les participations aux charges sociales ou encore les avances. Le logiciel rend également plus simple les virements bancaires et l’établissement des chèques. Le service des ressources humaines a aussi la possibilité de planifier le travail du personnel. L’outil l’aide par ailleurs à avoir un meilleur suivi des heures et de l’assiduité. Il comprend bien évidemment tous les congés et les permissions.

Les logiciels de gestion des talents

Avec ces logiciels, les RH disposent d’une base de données fiable sur les talents et les performances de chaque salarié. Ils y stockent toutes les informations sur les demandes d’emploi et sur chaque postulant. Il est ainsi plus simple de vérifier les antécédents d’un employé au besoin. Les RH peuvent aussi y intégrer toutes les formations en interne ou en externe. Ces modules ont pour but de développer les compétences du personnel avec des certificats à la clé. De cette manière, il devient plus facile d’établir un plan de formation pour les remises à niveau. Les RH tiennent d’ailleurs compte des examens et des évaluations des salariés. Les données leur permettent d’optimiser le dispositif d’indemnité en vue de récompenser les meilleurs d’entre eux. Ces dernières sont aussi utiles pour établir le plan de succession ou de remplacement. Cela garantit le bon fonctionnement de l’entreprise malgré un changement de personnel.

Les logiciels d’implication des salariés

Dans le monde professionnel, le secteur des solutions RH progresse chaque année, permettant ainsi d’avoir des logiciels toujours plus performants. Ceci est possible grâce au développement de la technologie mobile et aux médias sociaux. Ces derniers favorisent une collaboration active entre tous les employés. Ils ont également libre accès aux portails RH. De cette manière, ils restent informer sur le plan de formation ou sur les postes à pourvoir. Il faut savoir que les informations passent plus vite via ce mode de communication.

L’évolution du management de transition à travers le temps

Le management de transition a fait son apparition dans les années 1970 aux Pays-Bas. Il s’agit d’une pratique qui consiste à s’offrir les prestations d’une ressource externe pour résoudre un problème délicat. Cette personne est communément appelée le manager de transition et exerce sa fonction durant un temps limité. Dans le passé, cette méthode était uniquement recourue pour remédier aux crises négatives que la firme pouvait traverser. Tels sont les cas de la fermeture de sites industriels, le redressement d’une situation critique ou la cession d’activité. Pourtant, au fur et à mesure, le champ d’application du management de transition a évolué, il est devenu plus vaste. Dorénavant, il peut également être utilisé pour régler des crises positives. L’amélioration de la performance des équipes internes ou la gestion d’une forte croissance en sont des exemples. Toutefois, il est à savoir que l’usage procédé nécessite une situation d’urgence et des enjeux majeurs.

Étendue des aptitudes du manager de transition

Face à des difficultés dont la résolution dépasse la compétence des ressources internes, le manager de transition est l’homme de la situation. Dans le cadre de sa mission, cet agent bénéficie d’un pouvoir fort étendu. Tout d’abord, il a la capacité d’intervenir auprès de toutes les entités de l’organisation. Tel est le cas au niveau de la direction générale, de la direction des coûts ou du service commercial. Ensuite, le manager de transition est également capable d’agir dans tous les secteurs d’activité. Le domaine de l’industrie, de la finance, des ressources humaines ou de la logistique en sont des exemples. Ainsi, les missions de cet élément externe sont très diversifiées. Cela peut être la restructuration de l’organisation ou la dynamisation de la croissance. Il en est de même concernant l’amélioration de la performance opérationnelle ou de l’accroissement des profits financiers. Par ailleurs, il est apte à mener un projet spécifique.

Profil du manager de transition

Pour pouvoir effectuer tous ces genres de missions, le manager de transition doit être doté d’un profil bien déterminé. Premièrement, son expérience professionnelle est solide et avérée. L’individu devra démontrer qu’il a exercé une fonction de direction significative pendant au moins 15 ans. De plus, il a la faculté de parler plusieurs langues étrangères et connaît parfaitement le secteur d’activité de l’entreprise. Deuxièmement, il saura être à l’écoute des équipes internes. Cela lui permettrait de se familiariser avec la culture de la firme et de mettre en place les solutions convenables. En troisième lieu, la mobilité et la disponibilité sont indispensables. Il pourra être amené à accomplir sa tâche n’importe où en France ou à l’international. Quatrièmement, la capacité d’adaptation est nécessaire face à des situations d’urgence. Cinquièmement, la personne sera résistante à la pression tout en étant neutre et objectif. Enfin, l’agent sera capable d’imposer son leadership.

Comprendre les atouts du management de transition

Confier la direction d’un département de l’entreprise à un inconnu n’est pas une idée très alléchante. Pourtant, c’est bien ce que préconise le management de transition. Ce procédé rencontre un succès fulgurant en France. Il permet en effet de résoudre des crises en interne et de restructurer un service. Pour comprendre son efficacité, il convient de connaître le profil des managers de transition.

Les managers de transition : des ressources surqualifiées

Un manager de transition a pour vocation de remplacer le directeur d’un département. Il assure la conduite des affaires courantes et gère également toutes les défaillances qui touchent le service dont il a la responsabilité. Cet intérimaire commence son intervention par une phase d’observation de l’existant. A l’issu de cette phase, il énumèrera les faiblesses du département qu’il dirige. Il établira alors une stratégie qui permettra de pallier les problèmes rencontrés. Généralement, il faudra procéder à une réorganisation de l’entreprise dans son ensemble. Cela sera notamment nécessaire pour résoudre une crise majeure.

Le manager de transition a déjà occupé de nombreux postes en rapport avec sa spécialité. Fort de ses expériences, il arrivera à définir un plan d’action efficace en un minimum de temps. Néanmoins, il n’intervient pas uniquement pour sauver une société en difficulté. Il est souvent amené à intégrer une PME. Ce spécialiste conseille alors le dirigeant sur les mesures à prendre pour développer rapidement la structure. Ses connaissances seront particulièrement utiles lorsque l’établissement se transforme en une entreprise de grande envergure. Dans ce cas, il faut absolument adopter de nouvelles pratiques de gestion afin de préserver la croissance de l’enseigne.

Dans quels autres cas faire appel à un manager de transition ?

Comme leur titre le suggère, ces spécialistes sont aptes à gérer une transition en entreprise. Ainsi, ils assurent la continuité des activités après le départ d’un directeur ou un licenciement. Généralement, ils sont sollicités pour assainir la gestion financière d’une société. Néanmoins, l’intérim management reste une solution très prisée pour embaucher des dirigeants professionnels. Le manager pourra diriger une filiale créée à l’étranger. Il s’occupera des missions délicates qui nécessitent des compétences particulières.

Afin de recruter une personne compétente, il est conseillé de s’adresser à un cabinet management de transition. Ces structures peuvent mettre à la  disposition d’une société  un expert qui possède exactement le profil recherché. Ces établissements disposent désormais de leurs propres sites internet sur lesquels on peut découvrir toutes les formules proposées.

Il faut savoir que l’entreprise cliente n’embauchera pas le manager à proprement parler. En effet, cette collaboration est régie par un simple contrat de prestation. Dans ce contexte, le dirigeant de la société se décharge de nombreuses contraintes liées au recrutement.

Optimisation du poste de travail : de nouvelles recommandations

Alors que la Médecine du Travail conseillait généralement aux employés sur ordinateur d’utiliser des sièges confortables avec accoudoirs pour reposer le dos et les épaules, la recrudescence de problèmes de santé liés à ces postes spécifiques ont amené les spécialistes à fournir de nouvelles recommandations : les accoudoirs sont maintenant déconseillés. Zoom sur la nouvelle ergonomie du poste de travail.

Quelles sont les meilleures formations pour les managers ?

La formation professionnelle est un enjeu pour les salariés afin de leur permettre de s'adapter au marché de l'emploi. Le monde du travail évolue, se transforme très vite et conduit les salariés à faire plusieurs métiers durant une vie professionnelle. Cette nécessité de changement oblige à se former régulièrement et tout au long d'une carrière professionnelle. La formation  peut être dispensée dans le cadre d'un compte épargne formation, ou durant les horaires de travail, à la demande de l'employeur. Les managers opérationnels sont spécialement choyés par les employeurs, car ils sont les maillons importants d'une entreprise et subissent beaucoup de pression.

Des formations sur mesure

Les formations management doivent être choisies avec beaucoup de précautions pour être adaptées aux besoins de l'entreprise. Les managers sont une strate très importante dans une entreprise, car ils permettent de donner du sens au travail, des impulsions et des objectifs atteignables pour la satisfaction de tous. La gestion du stress est aussi en forte progression dans la mesure où la performance est évidemment au coeur de toutes les entreprises. Cependant, la gestion du temps est difficile à appréhender et les managers peuvent vite se sentir dépasser par une situation. Il est possible d'apprendre à mieux gérer son temps, à identifier les vraies urgences et gérer tous les imprévus tout en se préservant pour ne pas subir les mauvais effets du stress. Les risques psychosociaux (RPS) ne doivent en aucun cas être négligés par l'employeur sous peine de sanctions pénales.

Des formations bénéfiques pour tous

Un manager qui arrive à gérer son stress est bénéfique pour toute l'équipe. Le bien-être est communicatif et l'équipe travaille plus sereinement y compris lorsque les urgences se succèdent. Les tensions dans une équipe sont moins vives lorsque le manager sait prendre du recul face à une situation difficile. L'équipe peut ainsi gérer son travail sereinement sans être perturbée par des collègues pressants d'avoir une réponse rapide. Une équipe qui réussit est une équipe soudée et qui sait fêter ses succès.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén