Le management de transition a fait son apparition dans les années 1970 aux Pays-Bas. Il s’agit d’une pratique qui consiste à s’offrir les prestations d’une ressource externe pour résoudre un problème délicat. Cette personne est communément appelée le manager de transition et exerce sa fonction durant un temps limité. Dans le passé, cette méthode était uniquement recourue pour remédier aux crises négatives que la firme pouvait traverser. Tels sont les cas de la fermeture de sites industriels, le redressement d’une situation critique ou la cession d’activité. Pourtant, au fur et à mesure, le champ d’application du management de transition a évolué, il est devenu plus vaste. Dorénavant, il peut également être utilisé pour régler des crises positives. L’amélioration de la performance des équipes internes ou la gestion d’une forte croissance en sont des exemples. Toutefois, il est à savoir que l’usage procédé nécessite une situation d’urgence et des enjeux majeurs.

Étendue des aptitudes du manager de transition

Face à des difficultés dont la résolution dépasse la compétence des ressources internes, le manager de transition est l’homme de la situation. Dans le cadre de sa mission, cet agent bénéficie d’un pouvoir fort étendu. Tout d’abord, il a la capacité d’intervenir auprès de toutes les entités de l’organisation. Tel est le cas au niveau de la direction générale, de la direction des coûts ou du service commercial. Ensuite, le manager de transition est également capable d’agir dans tous les secteurs d’activité. Le domaine de l’industrie, de la finance, des ressources humaines ou de la logistique en sont des exemples. Ainsi, les missions de cet élément externe sont très diversifiées. Cela peut être la restructuration de l’organisation ou la dynamisation de la croissance. Il en est de même concernant l’amélioration de la performance opérationnelle ou de l’accroissement des profits financiers. Par ailleurs, il est apte à mener un projet spécifique.

Profil du manager de transition

Pour pouvoir effectuer tous ces genres de missions, le manager de transition doit être doté d’un profil bien déterminé. Premièrement, son expérience professionnelle est solide et avérée. L’individu devra démontrer qu’il a exercé une fonction de direction significative pendant au moins 15 ans. De plus, il a la faculté de parler plusieurs langues étrangères et connaît parfaitement le secteur d’activité de l’entreprise. Deuxièmement, il saura être à l’écoute des équipes internes. Cela lui permettrait de se familiariser avec la culture de la firme et de mettre en place les solutions convenables. En troisième lieu, la mobilité et la disponibilité sont indispensables. Il pourra être amené à accomplir sa tâche n’importe où en France ou à l’international. Quatrièmement, la capacité d’adaptation est nécessaire face à des situations d’urgence. Cinquièmement, la personne sera résistante à la pression tout en étant neutre et objectif. Enfin, l’agent sera capable d’imposer son leadership.