Chaque entreprise doit obligatoirement avoir un business plan, c’est un élément essentiel dont on ne peut se passer. Sa rédaction n’est pas une chose très facile à faire. Très peu de personnes savent comment s’y prendre. Ce document est indispensable pour attirer des investisseurs, des banques et de potentiels partenaires. Cet article vous présente quelques astuces pour vous aider à rédiger un business plan d’une manière simple et rapide.

Faire un business plan à l’aide d’un logiciel

Plusieurs logiciels ont été mis sur le marché pour aider les gens à réaliser efficacement des business plan de qualité. C’est la solution la plus facile. Elle ne nécessite pas de faire de grosses dépenses comme c’est le cas lorsqu’on fait appel à un consultant. Ce logiciel a la capacité de vous aider aussi bien dans la rédaction du business plan que dans la création du plan prévisionnel de financement. Il est très avantageux d’utiliser ces logiciels. Il n’est pas nécessaire d’avoir des qualifications spécifiques pour pouvoir les exploiter. Un business plan doit être fait en fonction des attentes et des critères de sélection des investisseurs et des banques ciblés. Pour en savoir plus sur le sujet, consultez ces exemples de business plan.

Commencer à collecter des informations

L’une des premières choses à faire avant de commencer à rédiger un business plan est de collecter des informations. Cette opération vous permet de mieux connaître le marché que vous ciblez. Commencez par faire des recherches sur internet pour trouver les informations dont vous avez besoin. A la fin, il faudra réaliser un document qui comprend six grandes parties: 

  • Généralités : à propos du marché, du secteur, du produit / services ;
  • Concurrence : identification des concurrents, de leur stratégie et de leur positionnement ;
  • Commercial et marketing : les techniques utilisées, les pratiques nouvelles, les pièges à éviter, les stratégies à monter ;
  • Techniques : les infrastructures, les installations nécessaires, les emplacements disponibles ;
  • Partenaires : les fournisseurs disponibles, les partenaires commerciaux et financiers ;
  • Financement : les coûts de votre future activité, les chiffres clés du secteur, les aides dont vous pouvez bénéficier.