Une entreprise peut externaliser sa comptabilité dès sa mise en fonction, ou à n’importe quel moment de son existence. Ce choix se fait souvent selon des critères très précis, par le chef de l’entreprise. Voici un aperçu de ce qui peut justifier cette décision pour un dirigeant.

PME vs TPE

Ces statuts juridiques peuvent en soi justifier par eux-mêmes l’externalisation, ou non, de la comptabilité d’une entreprise. Lorsqu’une société atteint la taille de PME, il est fort probable qu’elle a déjà fait appel à un expert-comptable ou qu’elle procédera très prochainement ainsi. En effet, gérer la comptabilité d’une PME est un travail en soi dont le chef d’une entreprise peut difficilement s’occuper par lui-même. Faire appel à une firme telle que WeCount devient pratiquement inévitable.

Ce n’est pas le cas pour une TPE ou une entreprise individuelle. De tels statuts possèdent des ressources financières beaucoup moins importantes qu’une PME, ce qui peut exiger de l’entrepreneur qu’il conserve la responsabilité de la comptabilité, afin d’économiser les ressources financières de sa société. De par sa taille, une TPE procède à beaucoup moins de transactions, ce qui permet de conserver la comptabilité à un niveau de gestion simple qui ne nécessite pas obligatoirement l’aide d’un expert-comptable.

Bien que la plupart des PME, TPE et professions libérales ne soient pas obligées de faire appel à un expert-comptable, certains statuts juridiques l’exigent. Il faut donc s’assurer de cette information, lors de la mise en place de l’entreprise, car un manquement à la loi pourrait s’avérer catastrophique.

Reconnaître ses (in) capacités

Vouloir sauver quelques centaines d’euros en procédant par soi-même à la gestion de la comptabilité de l’entreprise est louable, mais cela ne devrait pas se faire au détriment de celle-ci. Il faut posséder les connaissances nécessaires, sinon, une comptabilité mal tenue pourrait coûter beaucoup plus cher que les économies effectuées au départ.

Si les déclarations légales ne sont pas faites dans le temps imparti, des pénalités seront infligées à l’entreprise. Cela entachera la crédibilité de celle-ci, et le dirigeant verra son stress augmenté, l’empêchant de réaliser ses tâches dans la sérénité dont il a besoin afin de faire croître ses affaires.

On peut donc comprendre que même pour un dirigeant de TPE il peut être préférable de déléguer sa comptabilité à des gestionnaires externes. Surestimé nos capacités de gestion, mais aussi du temps que l’on peut lui impartir, est une erreur beaucoup plus importante qu’on peut le penser aux premiers abords. Si l’entreprise possède les fonds pour faire appel à un expert-comptable, il est suggéré de procéder ainsi, et ce, peu importe la taille de la société.

  • Les réseaux pour les professions libérales, TPE/TSP, PME/PMI, etc... - Michel Barreau - Livre
    Réseaux - Occasion - Bon Etat - Studio technique - 2003 - Grand Format - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Serveur NAS Qnap TS-431P - 4HDD - {couleurs}
  • Organisation et activités comptables. Bts assistant de gestion de pme-pmi - Michel Bringer - Livre
    Comptabilité-Gestion - Occasion - Bon Etat - Pliures - Plein Pot - 2000 - Grand Format - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
  • Onduleur 1000VA - NITRAM 600W