La société Ma Déco Vintage est l’aboutissement d’un long chemin vers l’entrepreneuriat sur base d’une passion dévorante pour l’univers de la décoration à « faire soi-même ». Principalement basé sur l’exploitation de la vente en ligne d’accessoires et objets anciens de récupération, le catalogue de l’entreprise est exclusivement disponible sur internet via le site www.madecovintage.com

L’origine du projet

Fondée fin 2016, Ma Déco Vintage est le fruit du savoir et de la passion de son créateur : Vivien Moreau. À peine trentenaire et passionné par l’univers du mobilier design, cette création d’entreprise est la suite logique d’une carrière déjà bien étoffée par plusieurs expériences, allant du poste de responsable commercial à celui de directeur régional pour une grande entreprise de vente de fauteuils haut-de-gamme.

L’expérience ainsi accumulée permet aujourd’hui à Madecovintage d’être en passe de devenir l’acteur incontournable de la vente d’objets « rétro » pour tous les amateurs de décoration vintage et d’objets authentiques.

Des caisses en bois, mais pas que …

Bien que l’orientation principale soit de se positionner comme le spécialiste de la vente de caisses en bois, le site propose une gamme d’objets variés détournés de leur usage primaire. Déjà en 2013, le marché du « Do It Yourself » représentait à lui seul plus de 1,250 milliard d’euros en France (source).

On comprend vite pourquoi de nombreux acteurs sont venus se positionner sur ce marché lucratif depuis quelque temps.

Bien que la mode soit actuellement à la récupération de caisses à pommes ou encore d’anciennes caisses à vin vide pour la conception de table basse ou de minibar unique, l’entreprise Madecovintage a fait le choix stratégique de proposer une gamme plus variée que les principaux acteurs du marché.

On peut ainsi quasiment réaliser une décoration complète d’une pièce à vivre en ne surfant qu’à travers les catégories de produits présentes sur le site de l’entreprise. C’est pourquoi le stock comprend également d’anciennes lampes industrielles, des tonneaux en bois ou encore de véritables tourets de câble permettant ainsi aux amateurs de se fournir du sol au plafond, ou plutôt des meubles à l’éclairage.

Un business qui se répercute au plus profond des foyers

Bien qu’à la surface ne soit évoqué qu’une activité de vente en ligne à grande échelle, le DIY n’est pas qu’une passion ou qu’un loisir créatif pour une grande partie des Français. Les possibilités pour chacun d’entre nous de créer son entreprise via des statuts simplifiés comme le régime de la microentreprise permet dorénavant à une foule d’individus de compléter ses revenus par la vente directe de confections artisanales.

Ainsi, la récupération d’objets anciens, en plus d’être une action partie prenante d’une logique de développement durable par le recyclage plutôt que la destruction et le remplacement, est la source d’une véritable économie qui ne cesse de se développer depuis plus de 5 ans. On peut donc se demander ce qu’il adviendra des objets issus de l’univers des nouvelles technologies actuelles d’ici 15 à 20 ans ! Peut-être recyclerons-nous nos tablettes et autres gadgets afin de décorer nos intérieurs en 2040, à suivre donc…