Selon une étude, 70 % des consommateurs français effectuent leurs achats début décembre, et même avant. En effet, l’arrivée du mois de décembre annonce déjà des dates frénétiques avant les fêtes de Noël, de fin d’année et de Nouvel An, qui s’accompagnent d’une série d’achats pour des cadeaux et de repas traditionnels de cette période. Un des conseils principaux est de planifier ces achats à l’avance et de ne pas les laisser au dernier moment, car vous risquez d’engager des dépenses plus lourdes ou de faire de mauvais choix. Pour cela, il existe quelques astuces à prendre en compte afin que tout puisse se dérouler comme prévu.

Avoir le sens de l’organisation et de la priorité

Le sens de la priorité est une clé primordiale dans la préparation des fêtes. On entend par là le fait de savoir distinguer l’urgence de ce qui n’est pas, de ce qui reste à résoudre et de ce qui échappe définitivement au contrôle. Il y a toujours plus de responsabilités urgentes que d’autres et c’est précisément ce qu’on laisse habituellement pour la fin, ce qui finit par déclencher de plus grandes pressions. Comme on est prêt à découvrir ici sur ce site de conseil, une autre bonne suggestion est aussi de faire une liste de personnes et de cadeaux, de faire des achats de manière ordonnée et de ne pas oublier qui a déjà des cadeaux de prévus. Parfois, le même cadeau peut être répété pour deux personnes ou plus qui ne se connaissent pas. Par conséquent, on peut sauvegarder la liste pour pouvoir faire le tri l’année prochaine. Cela évite les répétitions et le stress.

Prévoir où on va passer les fêtes

On doit aussi penser à prendre le temps de décider où on va passer la fin de l’année en réservant à temps si on opte pour un lieu public. Et pour éviter plus de stress, on ne doit pas non plus se sentir obligé de donner des explications aux parents qu’on n’ira pas visiter pas cette fois-ci. Et d’ailleurs, il est bon de noter que c’est aussi par rapport au fait de se rendre d’un lieu à un autre qui est à l’origine de nombreux accidents de la route qui occultent ces vacances. La meilleure manière de gérer cette étape c’est de poser un intervalle, c’est-à-dire que pour cette année, on passera les fêtes ailleurs que dans le cadre familial, et pour l’année suivante, les fêtes se feront en famille.

Budgétisation, anticipation et partage des tâches

Outre le fait de définir les priorités, il ne faut pas non plus le budget. Définir un budget à dépenser pour ces célébrations permet d’avoir une idée claire du montant à affecter à chaque achat, du nombre de personnes qu’on peut inviter chez soi, ou des endroits où aller si on souhaite célébrer à l’extérieur. En parallèle, on ne doit pas aussi attendre les 24 et 31 décembre pour réfléchir à ce qu’il faut choisir comme dîner à la maison. On doit programmer le menu à l’avance, aller au supermarché avant que les tumultes ne soient insupportables et congeler ce qui est nécessaire. Côté dépense et organisation, on peut aussi songer au partage des tâches. Le sens de la famille passe également par le partage des frais du dîner, de la préparation du repas et du lavage de la vaisselle.