Au fil des années, la décoration d’intérieur s’est considérablement démocratisée. Désormais, elle n’est plus seulement réservée aux entreprises de bâtiment et a su devenir accessible aux usagers. Changer de papier peint, faire une dalle de béton ciré ou poser du lambris n’est plus si difficile que cela grâce à des matériaux novateurs. Seule ombre à ce paysage, le budget qui peut parfois peser lourd dans la balance et qui nécessite parfois l’appui d’un crédit pour obtenir l’intérieur de ses rêves.

Un crédit à la consommation pour des travaux de rénovation

Grâce à plusieurs mesures gouvernementales, de nombreux foyers ont pu bénéficier de crédits d’impôt pour pouvoir entamer des travaux de rénovation. Ainsi, il est désormais possible d’avoir un coup de pouce de la part de l’État de manière à avoir une meilleure isolation thermique pour une consommation d’énergie moins importante. Mais, même avec certaines aides, les familles ont parfois du mal à sauter le pas à cause de devis trop onéreux. Voilà pourquoi, le crédit à la consommation s’impose parfois comme l’une des meilleures solutions puisqu’il permet d’échelonner le remboursement sur plusieurs mois et en fonction des possibilités de chacun. En plus, aujourd’hui, certaines sociétés se sont spécialisées dans l’analyse des taux et vous offrent toute leur expertise et leur savoir-faire dans ce domaine afin que vous puissiez trouver le crédit qui vous correspondra le mieux.

Les meilleurs taux disponibles sur le marché

Si se lancer dans des travaux de rénovation n’est pas facile, choisir un crédit l’est encore moins. En effet, il est parfois très difficile de trouver un taux intéressant pour le crédit de travaux. Heureusement, certains prestataires de services se sont occupés de scanner l’intégralité des offres sur le marché et proposent ainsi les meilleurs taux disponibles. Par exemple, pour un prêt personnel travaux d’un montant de 15 000 euros, le TAEG minimum sera de 0,75 % sur 12 mois et de 1,78 % sur 24 mois ce qui fera donc passer votre prêt à 15 112,50 euros ou à 15 267 euros pour une durée plus longue.