La tôle peut être confrontée à de nombreux problèmes qui peuvent facilement la rouiller, comme la rouille et les chocs. Il est alors nécessaire d’effectuer les petites réparations à chaque fois qu’un dégât se présente afin d’éviter de l’aggraver davantage. En effet, la voiture peut se dégrader progressivement, surtout si elle est fréquemment utilisée en ville où les occasions de chocs sont courantes. Si l’on n’intervient pas rapidement sur un problème de tôle, il est possible que le véhicule perde petit à petit sa valeur et devienne par la suite pratiquement invendable. Et ce, même si l’intérieur reste en un état impeccable, la tôle constitue également un des principaux critères qui encouragent une personne à acheter ou non une voiture. Ainsi, sachez que la réparation de tôlerie ne requiert pas nécessairement de grands investissements et d’importants travaux. Parfois, il suffit de quelques matériels et un peu de savoir-faire pour pouvoir redresser une aile froissée ou un panneau de porte enfoncée. Dans ce dossier, nous vous présentons les différents types de travaux que peuvent être réalisés sur une tôle, ainsi que les matériels nécessaires pour la réparation.

Le découpage

Si les anciennes voitures sont composées de nombreux éléments et panneaux boulonnés qui étaient faciles à démonter, aujourd’hui, les nouveaux modèles n’en sont plus de même. Les monocoques, comme l’indique leur nom, sont structurés par une seule et importante pièce dont les éléments qui les composent sont soudés et non boulonnés. De ce fait, il est indispensable de découper la tôle, notamment sur la partie endommagée, si un problème venait à survenir.

En fonction de l’importance du dégât, le découpage de la tôle peut être effectué par différents types de matériel. Dans les cas extrêmes, le chalumeau est l’outil le plus adéquat pour déposer une aile par exemple. Par ailleurs, sur ce qui est des amateurs et des professionnels, la différence peut aussi se présenter sur les équipements à utiliser, comme les postes oxybutanes pour amateurs et postes oxyacéthylénique pour pro. Sinon, une simple lance spéciale peut permettre de découper une tôle facilement. Les burins sont également des outils utilisables, mais ils ne permettent qu’’un découpage assez grossier. Pour un travail bien précis et propre, il vaut mieux utiliser des cisailles.

L’affinage

Les limes sont souvent indispensables dans les travaux de tôlerie, notamment pour affiner la tôle. Il s’agit d’une sorte de râpe mais conçu en métal. Certes, une simple lime bâtarde peut servir pour les petits travaux, mais il est parfois nécessaire d’opter pour un outillage plus conséquent selon l’importance des travaux. En effet, un ensemble classique de lime composé de demi-douce, de simple taille, de tiers-point et de queue-de-rat peut faire l’affaire, mais un outil plus avancé et plus performant comme une lime fraisée de carrossier serait la plus adaptée. Sinon, il est possible de trouver des rabots-limes ou des rabots-bloc sur le marché pour une efficacité plus accrue. Il est également judicieux de faire appel à un professionnel comme Appi pour mieux accomplir la mission d’affinage. Un professionnel dispose certainement des bons outils pour réaliser des travaux de qualité.

Le redressage

Une tôle enfoncée ne doit jamais être frappée directement avec n’importe outil que ce soit, et surtout avec un marteau. En effet, en frappant la tôle directement, il est possible d’amplifier le dégât et il serait plus difficile de réparer. Pour ce type de travaux, il est nécessaire d’utiliser un outillage spécial qui pourra garantir la qualité du travail, donc un outil de professionnel. Ainsi, le redressage d’une tôle doit s’effectuer avec un marteau spécial et un bloc de métal à placer sur la partie opposée sur laquelle on doit frapper. Ces deux outils sont indissociables et doivent être utilisés simultanément dans tous travaux de redressage de tôle. Ensuite, en fonction de l’étendue des travaux à réaliser, il est possible d’utiliser un marteau différent. Le marteau postillon, à panne ronde ou cylindrique d’un côté est réservé pour les petits œuvres. Pour les travaux plus importants, le marteau à planer et le marteau à rétreindre sont les plus appropriés. Enfin, qu’il s’agisse de travaux de tôlerie fine ou de tôlerie de précision, les outils doivent être complets et adaptés pour que la réparation se fasse dans les règles d’art et en toute sécurité.