Le monde dans lequel nous vivons vit au rythme de la digitalisation des services. À l’heure du tout numérique, les logiciels de gestion de commerce international se sont révolutionnés pour fonctionner en mode SaaS grâce au cloud. Quels sont les avantages à utiliser une telle solution, voyons-le dans la suite.

Qu’est-ce qu’un logiciel en mode SaaS ?

Un logiciel en mode SaaS est une solution digitale, installée sur des serveurs distants. Cela signifie qu’il fonctionne grâce à internet et est accessible via un navigateur web. Vous l’aurez compris, avec un logiciel en mode SaaS, plus besoin d’installer ses applications sur son ordinateur. Pour leur part, les données sont stockées dans le cloud, ce qui permet d’y accéder plus facilement de n’importe où dans le monde.

Dans le meme genre : Un extrait Kbis peut être demandé par tout le monde !

Pourquoi utiliser un logiciel de gestion de commerce international en mode SaaS ?

Avec un logiciel de gestion de commerce international en mode SaaS, les entreprises peuvent efficacement améliorer leur productivité. Par exemple, miser sur une solution telle que Trade Easy permet d’accéder à de nombreuses fonctionnalités. 

À commencer par les tableaux de bord qui permettent de faire le point en temps réel sur ses activités d’import-export. Grâce à une interface simple et intuitive, le manager pourra rapidement contrôler sa comptabilité et avoir des informations précises sur l’état de sa trésorerie. Et pour savoir si les stratégies adoptées par l’entreprise portent leurs fruits, les managers peuvent toujours consulter les indicateurs clés de performance.

A lire en complément : Recouvrement de créances, tout pour éviter les impayés

Le logiciel de gestion de commerce international en mode SaaS intègre par ailleurs de nombreuses solutions pour superviser en quelques clics toute la chaîne logistique. Dans un tout autre registre, on peut tout aussi s’en servir pour : 

  • surveiller l’état d’avancement des commandes et des livraisons  ;
  • éditer très facilement son catalogue de produits ;
  • analyser les coûts d’expédition ;
  • gérer tous les contacts de ses clients et fournisseurs ;
  • établir des factures, des devis, des contrats, etc. ;
  • remplir ses déclarations douanières.