Notre but n’est pas de dénigrer le virtuel, le digital, le numérique… Bien au contraire, nous partons du principe que tous les professionnels ont connaissance de la nécessité de travailler sur leur visibilité numérique. En revanche, comme nous trouvons que trop d’entreprises croient pouvoir se passer de tout ancrage dans le réel pour ce qui est de leur communication, nous allons évoquer quelques moyens de com modernes tout en étant « physiques ». De là à les qualifier d’« indispensables », il n’y a qu’un pas !

Le cas de l’événement

Il n’y a pas que le CES de Las Vegas qui attire la fine fleur des start-up dédiées aux nouvelles technologies et aux inventions les plus folles. Dans le monde entier, c’est en réalité une myriade de salons et événements professionnels spécialisés. Certains sont très médiatisés, surtout autour de l’automobile (quoique les constructeurs aient tendance à alléger leurs budgets de ce côté) ou des smartphones. Mais il y en a pour tous les domaines : marketing, bien-être, alimentation, etc., et même pour le survivalisme !

Lors de ces rendez-vous, les données essentielles du marché se retrouvent la plupart du temps résumées. C’est-à-dire que différents concurrents se retrouvent mis en présence dans une seule et même salle. Dès lors, il faut savoir se démarquer, attirer les visiteurs, présenter une meilleure image de soi que le voisin… Par analogie et à une échelle presque infinie car bien souvent non géographique, il en est presque de même sur Internet.

Pour garnir un stand, soyez donc fun, moderne et branché. Si le kakemono a été agréablement recyclé par les marketeurs depuis le siècle dernier, nous vous conseillons de le comparer à un support d’appel comparable. En effet, le drapeau publicitaire est particulièrement attrayant et relativement facile à réaliser (sur informatique du moins, avant d’en confier la réalisation à un imprimeur textile spécialisé).

En fait, le kakemono convient quand des détails et explications doivent être donnés immédiatement avec le nom ou le logo de l’entreprise. En revanche, le drapeau de pub prend facilement de belles couleurs et beaux dessins : il sert avant tout à capter l’attention et à créer un bel effet, principalement d’ordre esthétique.

Autour de la boutique ou du bureau

En dehors des événements extraordinaires et ponctuels, des supports de com physiques ont toute leur place autour d’un point de vente ou de locaux professionnels, principalement si l’on doit accueillir des clients, des visiteurs, des partenaires… Cela ne concernera donc pas toutes les entreprises, mais la très grande majorité.

Les deux exemples évoqués ci-dessus ont également leur rôle à jouer, par exemple autour de véhicules d’exposition. Mais pourront également être utilisées des nappes ou des banderoles, selon les motifs à imprimer et la disposition des lieux. Beaucoup d’entreprises n’accueillant aucun public gagneraient aussi à hisser un drapeau à leur nom au-dessus de leurs bureaux. Pourquoi ? Tout simplement parce que les riverains et autres automobilistes passeront devant en voiture, verront la bannière et, par curiosité, certains feront une recherche sur le web pour savoir ce dont il s’agit… On ne peut que gagner de nouveaux clients en agissant ainsi !

Ici, l’objectif est d’interpeller le visiteur, tout en l’invitant – éventuellement – à différentes interactions : s’adresser à l’accueil pour tel type de demande, fléchage d’un parcours… En bref, il s’agit d’améliorer au maximum l’expérience de l’usager, afin qu’il garde un bon souvenir de son passage, revienne… et même passe à l’action dès sa première visite.