La consommation énergétique et la protection de l’environnement est au cœur de tous les débats. Lorsque vous envisagez de construire une nouvelle maison, il est important de vous référer aux normes en vigueur. Celles-ci exigent des installations visant à isoler correctement votre logement afin que vous puissiez profiter d’un réel confort thermique à moindre coût. Il est donc préférable d’y procéder en différentes étapes afin d’identifier vos réels besoins et de vous assurer que les travaux réalisés vous permettent d’atteindre l’objectif fixé.

Isoler les zones considérées comme prioritaires

L’isolation des différents éléments de votre maison constitue l’étape essentielle de votre démarche comme vous pouvez le constater sur ce site. En planifiant les interventions à réaliser, vous évitez de vous précipiter et vous avez la certitude que tous les isolants sont correctement posés. Il est toujours conseillé de commencer par les combles et le toit. La toiture constitue une des zones les plus faciles à traiter puisque vous pouvez y réaliser beaucoup d’économies d’énergie. À savoir que l’air chaud est relativement plus légère, et se concentre dans cette zone. Vous devez évaluer avec un professionnel la situation à laquelle vous êtes confrontée. Il peut ainsi vous proposer une solution sur mesure, vous garantissant une faible perte de chaleur. Vous pouvez ensuite entamer l’isolation des murs qui sont considérés comme la deuxième source de déperdition de chaleur. Vous devez choisir des matériaux de qualité au moment de la construction pour limiter au maximum ce phénomène. Votre artisan vous indiquera certainement qu’il faut toujours commencer par isoler les façades nord. Quant aux façades ouest, elles doivent également être traitées contre l’humidité puisqu’elles sont souvent exposées à la pluie.

L’isolation des menuiseries extérieures et du sol

Pour que votre maison soit bien isolée, il est important de procéder aux travaux nécessaires sur les portes et fenêtres. Il existe différents types de matériaux qui ont la capacité d’augmenter la performance thermique de votre logement. Vous devez les associer avec du double ou du triple vitrage. Ces derniers empêchent l’évacuation de l’air à l’extérieur tout en limitant les nuisances sonores. Vous avez également la possibilité d’ajouter un calfeutrage avec des joints ainsi qu’un doublage plastique. Ces solutions sont relativement accessibles à bon prix. Sachez aussi que la chaleur peut également s’échapper par les planchers. Il est donc indispensable d’utiliser une des techniques vous permettant de maintenir une température ambiante dans votre logement. Vous devez alors prendre en considération l’essence des bois utilisée et de la nature des matériaux de liaison entre les parois verticales adjacentes et le plancher. Quoi qu’il en soit, vous devez aussi tenir compte de ce qui est stipulée par la RT 2012 ou la Règlementation Thermique 2012. L’efficacité et la consommation énergétique de toutes les nouvelles constructions depuis 2013 sont minutieusement contrôlées. La consommation énergétique maximale autorisée est de 50 kWh par mètre carré par an. Cela implique que la déperdition de la chaleur ne doit pas dépassée les 10 % au niveau des baies et des parois et de 20 % en ce qui concerne les ponts thermiques.