Au moment où l’on doit choisir son orientation future, et donc quelque part décider de son avenir professionnel, on n’a en général que quinze ou seize ans, on est au lycée, en classe de seconde, et tout cela peut paraître très flou. On n’a qu’une idée assez imprécise de ce qu’est le monde du travail, même si l’on a passé une semaine en stage d’observation en classe de troisième. Cela ne suffit pas à se projeter. On peut donc douter des choix qu’il convient le mieux de faire, en fonction de ses propres capacités, de ses envies et des désirs de ses parents. La grande appréhension est de choisir une voie qui ne mène nulle part.

Choisir de devenir ingénieur

Or il faut savoir que certaines études mènent bel et bien à des emplois aujourd’hui, et que si elles peuvent sembler trop exigeantes aux adultes comme aux adolescents, il n’en reste pas moins qu’avec un peu d’abnégation, du travail quotidien et de la volonté, on peut intégrer une école d’ingénieur avec prépa intégrée. Avec cette première étape de préparation, on prend le rythme, on acquiert des méthodes de travail efficaces et on devient de plus en plus performant, avant de se présenter pour de bon un jour à l’examen, que l’on ne verra plus que comme une formalité à accomplir.

La difficulté de choisir une filière

Il existe des ingénieurs dans de très nombreux domaines professionnels, et en suivant la bonne formation, on deviendra celui que l’on souhaite. Mais ce n’est pas évident, dans l’esprit d’une jeune femme ou d’un jeune homme. C’est pourquoi il faut que les parents soient partie prenante de cette décision, qu’ils accompagnent leurs enfants dans leurs choix, afin de les rassurer, de les conforter dans leurs décisions, et de faire d’eux des adultes plus sûrs d’eux-mêmes, qui donneront donc le meilleur une fois en poste.