Les métiers de la petite enfance séduisent les Français, et particulièrement les femmes. Seulement, pour travailler avec les enfants, il faut avoir certaines aptitudes. Parmi les qualités humaines, on compte notamment la sensibilité et l’empathie. Par ailleurs, on doit aussi disposer de compétences pédagogiques et des capacités techniques. D’où l’intérêt d’obtenir un certificat professionnel. Le CAP AEPE est d’ailleurs le premier diplôme à décrocher pour se lancer dans la puériculture.

Le CAP AEPE : ce qui le distingue de l’ancien CAP petite enfance

Depuis l’année 2017, le CAP petite enfance a été entièrement revu. Il a non seulement changé de nom, mais aussi d’objectifs. Désormais appelé CAP AEPE, il s’agit de la première marche diplômante qui mène vers les métiers de l’accompagnement infantile. Ainsi, toute personne qui s’intéresse à cette filière doit passer ce diplôme. Contrairement à son prédécesseur, ce certificat d’aptitude professionnelle a été complètement repensé et revalorisé. Alors qu’autrefois, le champ d’interventions des accompagnantes était limité, aujourd’hui, ils peuvent accéder à trois catégories de métier.

Le titulaire d’un CAP AEPE  dispose donc de toutes les capacités nécessaires pour exercer en tant qu’auxiliaire de crèche dans les EAJE. Aussi, il peut travailler comme garde d’enfants dans un domicile privé. L’accompagnant aura alors un statut d’indépendant ou sera mandaté par une entreprise spécialisée. Enfin, le CAP AEPE permet d’intégrer au sein d’un relais ou d’un MAM. Dans ce cas, le professionnel remplira les fonctions d’un assistant maternel. Cela consiste à accueillir les tout-petits chez soi et à les prendre en charge durant les heures de travail des parents.

Se préparer aux examens du CAP AEPE : s’inscrire à une formation

Afin d’améliorer les compétences des titulaires CAP AEPE, l’État a entrepris une réelle réforme au niveau de la formation petite enfance. En effet, les responsables sont partis d’un constat que l’ancien diplôme n’offrait pas toutes les aptitudes nécessaires au bon accompagnement d’un enfant. Ainsi, les thématiques se rapportant aux soins, à l’hygiène, à l’alimentation et à la sécurité restent dans le programme sans grand changement. Par ailleurs, les volets « éveil de l’enfant » et « relationnel avec la famille » viennent étoffer le tableau. Ils constitueront d’ailleurs des sujets à part entière lors des examens officiels.

Afin de se préparer au CAP AEPE, il est possible de se former dans l’un des 150 lycées publics ou privés en France. La formation est accessible dès la classe de troisième et durera deux ans ou un an après un BEP. En revanche, il existe aussi des solutions destinées aux salariés, les chômeurs ou les personnes en reconversions professionnelles. L’une d’entre elles consiste en la formation à distance. De nombreux organismes proposent en effet des cours en ligne pour se préparer au CAP AEPE. L’apprentissage s’étalera sur 12 à 24 mois et permettra à tout un chacun d’adapter son emploi du temps en fonction de ses convenances.