Les problématiques abordées en entreprise ont beaucoup évolué depuis les 20 dernières années. En effet, il est nécessaire que les entreprises, surtout de grande envergure, parviennent à avoir un fonctionnement qui tienne compte de facteurs comme l’environnement, et la sécurité, de manière très globale.

C’est ce que l’on apprend lorsque l’on entreprend une formation qualité sécurité environnement niveau bac+4, qui permet de devenir responsable QSE. Qualité, Sécurité, Environnement, sont trois sujets sensibles, qu’il est nécessaire de prendre en charge, et ce sera justement la mission de ce salarié, que de venir résoudre des dysfonctionnements autour de ces trois sujets.

À quoi sert le responsable QSE ?

Le responsable QSE ou Qualité Sécurité Environnement, aura pour mission, en premier lieu, d’auditer l’entreprise pour laquelle il travaille, qu’il y soit salarié, ou qu’il s’agisse d’un intervenant extérieur agissant en qualité de consultant. Celui-ci va ainsi pouvoir pointer les différents dysfonctionnements au sein de la structure, ce qui est une première étape vers une meilleure prise en charge de ceux-ci. Après l’analyse des problèmes rencontrés, le responsable QSE proposera des solutions, et il veillera également à la bonne résolution de chacun des dysfonctionnements, en apportant son expertise, ainsi que des outils aptes à contrôler les points qui le nécessitent.

Un contrôle interne, mais aussi en rapport avec la clientèle

Le responsable QSE aura une fonction auprès de sa direction et des équipes, pour ce qui est de la gestion de la sécurité, puisque celle-ci n’est pas exclusivement relative à la clientèle. Le but sera aussi d’offrir aux salariés un cadre de travail sécurisant. Pour ce qui est de l’environnement, l’objectif sera de réduire l’impact environnemental de l’entreprise, à différents égards, notamment en tenant compte des normes ISO en vigueur, de manière à être en règle au regard de celles-ci.

Mais le responsable QSE a aussi une mission que l’on pourrait qualifier d’externe, quand il s’agit de la qualité. Le taux de satisfaction client fait notamment partie des données qu’il examine, et il pourra également s’appuyer sur les réclamations effectuées, ainsi que sur certains dysfonctionnements qui auront été rapportés par les clients. Dans ce cadre, son but sera d’améliorer les démarches relatives à la qualité, en proposant des solutions concrètes, de manière à ce que l’expérience client s’améliore au fil du temps. Le responsable QSE utilise pour cela un certain nombre d’outils, grâce auxquels il pourra piloter ses actions, mais aussi vérifier en temps réel l’impact de celles-ci, notamment par le biais de la data-visualisation. Cela lui permettra d’être plus précis dans ses actions, et surtout d’avoir une grande réactivité, presque en temps réel.