Autrefois appelé auto-entreprise, la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié vous permettant d’obtenir le statut d’auto-entrepreneur. Il y a moins de contraintes par rapport à la création d’une société classique et les frais de départ sont peu élevés. Ce statut convient aux travailleurs indépendants qui souhaitent développer leur propre activité, que ce soit en parallèle avec leur activité principale ou à temps plein. Il est toutefois très important de respecter toutes les démarches à suivre qui sont exigées et imposées par la législation.

Déclarer son activité

La création d’une micro entreprise commence par la déclaration d’activité. Vous devez vous rendre auprès de l’administration pour remplir le formulaire approprié ou le faire en ligne. Cette étape consiste à informer les autorités fiscales et sociales de votre projet. Vous devez alors fournir les informations suivantes : votre identité, votre adresse personnelle, votre adresse professionnelle si vous travaillez dans un local en dehors de votre logement, votre type d’activité, le choix du régime social et fiscal que vous souhaitez adopter. À noter que les travailleurs non-salariés doivent impérativement avoir un régime social. Selon votre type d’activité, vous avez le choix entre la CIPAV et le RSI. Vous êtes soumis au régime de la sécurité sociale si vous êtes salariés, puisqu’il n’est pas possible d’avoir deux régimes sociaux.

Domicilier sa micro-entreprise

Toute entreprise française est tenue d’avoir une adresse physique selon la législation. Celle-ci peut être différente de celle où vous exercer votre activité et doit être indiquée au Centre de Formalités des Entreprises. Il existe différents montages juridiques pour que vous puissiez domicilier votre entreprise. Il y a la domiciliation commerciale à domicile dans le cas où vous travaillez chez vous. Quant à la société de domiciliation, il vous permet d’avoir une adresse physique pour votre activité professionnelle.

Suivre les formations obligatoires

Les diplômes et les formations sont obligatoires en fonction de la nature de votre activité. Vous pouvez vous renseigner auprès de la CCI se trouvant dans votre région pour connaître les formations que vous devez suivre et les diplômes que vous devez obtenir. Le but est de vous permettre de maîtriser la gestion de votre micro-entreprise.