Vous êtes submergé par le rythme effréné de la vie. Entre le ménage, les courses, le travail, vous êtes débordé et vous avez du mal à gérer votre temps. Résultat : vous stressez à longueur de journée, vous êtes anxieux et éreinté. Pensez à faire appel à un centre de service à la personne pour vous simplifier la vie.

Qu’est-ce qu’un organisme de service à la personne ou OSP ?

On parle d’OSP pour désigner les organismes publics, les entreprises et les associations pouvant proposer des activités qui contribuent à faciliter le quotidien d’une tierce personne à son domicile ou sur son lieu de vie. Ce sont des services de la vie quotidienne dits aussi services de confort, des services à la famille et des services aux personnes âgées ou handicapées appelés services d’aide à domicile à caractère social.

Ainsi, ce sont des sociétés professionnelles dans le but est de répondre aux besoins des foyers familiaux et de les accompagner dans leur vie de tous les jours. Elles peuvent être des sociétés artisanales ou commerciales, mais aussi des entreprises individuelles. Elles se doivent d’offrir des prestations de qualité et un large choix de services à domicile afin que vous puissiez avoir du temps pour vous et pour vos loisirs. Entre autres, elles offrent des services de ménage, de garde d’enfant, de nettoyage, de bricolage, de maintien à domicile et aussi d’auxiliaire de vie.

Organisme en mode prestataire ou en mode mandataire : quelle différence ?

Dans le secteur des services à la personne, on distingue deux sortes d’OSP.
Lorsque vous faites appel à une société prestataire, vous n’êtes pas employeur de l’intervenant. Ce dernier effectue le travail pour vous, mais il est employé par la société en question. Elle assurera donc toutes les démarches administratives, la sélection des intervenants et est responsable de tout incident ou accident pouvant survenir lors du service rendu. Elle ne vous facture ainsi que la prestation.

Dans le cas d’une société mandataire, elle se charge du recrutement d’un intervenant qui sera votre employé. Vous lui déléguez la gestion administrative du dossier cependant vous rémunérez directement l’intervenant et réglez ses charges sociales.

Vérifiez bien qu’un organisme, qu’il œuvre en mode prestataire ou mandataire, doit impérativement obtenir un agrément délivré par l’État quand il s’agit de service auprès

d’enfants de moins de 3 ans. Cet agrément est également obligatoire pour les mandataires auprès des personnes âgées et handicapées.

Comment rémunérer un service d’aide à la personne ?

En fonction du service demandé, il existe plusieurs modes de paiement possibles.
En tant qu’employeur, vous pourrez payer l’intervenant par carte bancaire, espèce, prélèvement bancaire, chèque, virement et même par CESU (Chèque Emploi Service Universel). Par contre, le CESU ne pourra pas être utilisé pour payer les services du mandataire.

Lorsque vous demandez un service en mode prestataire, vous disposez d’une large palette de modes de paiement. En plus des moyens classiques, vous avez la possibilité de régler la note par prépaiement. Le CESU préfinancé est aussi accepté par de nombreux organismes de service à la personne, comme ceux de Bordeaux, de Vincennes ou Lyon.

De quelles aides bénéficie-t-on lorsqu’on demande un service à la personne ?

Les personnes âgées ou dépendantes ayant recours à un service d’aide à la personne pourront solliciter l’allocation personnalisée d’autonomie ou APA ainsi que l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) en plus des aides sociales. Elles sont attribuées aux personnes ayant un revenu assez bas et sous certaines conditions.

La prestation de compensation du handicap (PCH) et l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) sont destinées aux personnes handicapées, de moins de 20 ans pour la seconde.

Les familles ayant des enfants de moins de 6 ans peuvent demander le complément de libre choix du mode de garde auprès de la caisse d’allocations familiales.